Bilan

Brexit: le commissaire britannique veut un divorce sans précipitation

Le commissaire européen Jonathan Hill a appelé à prendre le temps d'organiser le divorce entre le Royaume-Uni et l'UE, après que les Européens ont pressé Londres d'accélérer le rythme du Brexit.

Jonathan Hill avait annoncé sa démission au surlendemain du référendum britannique du 23 juin, se disant "très déçu" de la décision de la majorité de ses concitoyens de quitter l'UE.

Crédits: Reuters

Le commissaire britannique démissionnaire Jonathan Hill a appelé jeudi son pays et l'UE à prendre le temps d'organiser "calmement" leur divorce, après que des dirigeants européens ont pressé Londres d'accélérer le rythme du Brexit.

"Nous devons maintenant aborder cela d'une manière calme et raisonnable, donner du temps aux gens de travailler à la définition de leurs positions", a plaidé M. Hill, lors de sa dernière conférence de presse à Bruxelles en temps que commissaire en charge des services financiers.

"Nous devons gérer ce processus intelligemment et ne pas aboutir à une situation" où les deux parties nuiraient à leurs intérêts respectifs, a-t-il plaidé, après avoir été interrogé sur le sujet par la presse.

Jonathan Hill avait annoncé sa démission au surlendemain du référendum britannique du 23 juin, se disant "très déçu" de la décision de la majorité de ses concitoyens de quitter l'Union européenne.

Londres a proposé Sir Julian King, ambassadeur du Royaume-Uni en France, pour devenir le nouveau commissaire européen de nationalité britannique. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui l'a reçu lundi, doit décider "d'ici la fin du mois" quel poste lui attribuer.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."