Bilan

Bonnes notes au programme de prêts Covid-19 selon une étude de la BNS

Le programme de prêts Covid-19 de la Confédération a atteint ses objectifs. C'est la conclusion d'une enquête menée par la Banque nationale suisse (BNS) publiée mardi. L'étude estime que le programme a aidé les entreprises souhaitées sans attirer les sociétés qualifiées de "zombies".

Au total près de 17,3 milliards de francs ont été prélevés.

Crédits: Keystone

Les économistes de la BNS définissent les entreprises zombies comme celles qui ont une faible rentabilité et un niveau d'endettement élevé. Si les programmes de soutien de Berne permettent à ces entreprises de survivre, il peut y avoir des conséquences indésirables: elles immobilisent en effet des ressources qui pourraient être mieux utilisées pour des activités plus productives.

Le programme de crédit des autorités fédérales avait suscité de telles craintes: lors de la première vague du coronavirus au printemps, les entreprises ont bénéficié d'un accès plus facile au crédit car le gouvernement le garantissait. Cependant dans son analyse la BNS n'a trouvé aucune preuve que les entreprises zombie aient fait un usage plus fréquent du programme que les autres entreprises. Par ailleurs les résultats indiquent probablement que ces entreprises ne sont pas si nombreuses en Suisse de toute façon, précise l'étude.

Les prêts garantis ont été essentiellement utilisés par des entreprises qui, d'une part, ont été durement frappées par le confinement ou sont actives dans une région où le nombre de cas est élevé et, d'autre part, par des sociétés qui disposent de moins de liquidités. Le programme a également concerné les jeunes pousses et les petites entreprises, lesquelles étaient plus exposées aux conséquences financières de la pandémie.

On peut donc supposer que le programme a réussi à atteindre ses objectifs, écrivent les économistes de la BNS: en effet ce sont des entreprises pour lesquelles l'accès au financement externe est généralement plus difficile, surtout en temps de crise: or elles elles ont pu être soutenues.

Le programme a reçu un accueil très favorable: au total près de 17,3 milliards de francs ont été prélevés. Environ une entreprise sur cinq a profité des prêts garantis, note l'étude. C'est encore plus impressionnant si l'on considère qu'environ 60% de toutes les PME n'étaient pas endettées avant la crise, constate la BNS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."