Bilan

Bond de 12% des ventes automobiles en Chine au mois d'octobre

Cette annonce intervient après que le gouvernement chinois ait nettement réduit les taxes à l'achat pour enrayer le ralentissement sur le premier marché automobile mondial.

Un total de 2,22 millions de véhicules se sont vendus dans le pays le mois dernier. 

Crédits: AFP

Les ventes de véhicules en Chine ont bondi de presque 12% en octobre sur un an, a annoncé mercredi une fédération professionnelle, après que le gouvernement ait nettement réduit les taxes à l'achat pour enrayer le ralentissement sur le premier marché automobile mondial.

Un total de 2,22 millions de véhicules se sont vendus dans le pays le mois dernier, selon un communiqué de l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM), ce qui représente une hausse pour le deuxième mois d'affilée, après plusieurs mois de recul consécutifs.

Ce net sursaut a été encouragé par une réduction de moitié de la taxe sur les achats de petites voitures individuelles, une mesure dévoilée fin septembre par Pékin et qui sera maintenue jusqu'à 2016.

Les autorités ont ramené à 5% une taxe imposée sur les achats de voitures équipées de moteurs de 1,6 litre ou moins de cylindrée et pouvant accueillir moins de 10 passagers, soit la grande majorité des véhicules.

Si la Chine reste de loin le premier marché automobile mondial, les ventes de véhicules y ont drastiquement fondu cette année. Elles avaient ainsi dégringolé de 7% en juillet, puis de 3% en août, ce qui a conduit le gouvernement à réagir.

"La mise en place de cette réduction de taxe a donné un sérieux coup de pouce aux ventes de voitures individuelles en octobre", s'est félicitée la CAAM.

En 2014, il s'était vendu 23,49 millions de véhicules en Chine, soit une hausse de 6,9% par rapport à 2013, mais très en deçà des prévisions de la CAAM. Sur les dix premiers mois de 2015, les ventes n'ont progressé que de 1,51% sur un an, à 19,28 millions d'unités.

Le secteur automobile chinois est miné par le durcissement des restrictions sur les immatriculations dans plusieurs métropoles, soucieuses de contenir pollution et engorgements de circulation, mais il subit surtout les répercussions du vif essoufflement économique du géant asiatique, la morosité de la conjoncture pesant sur les acheteurs potentiels.

Mais les constructeurs étrangers, qui dominent le marché via leurs partenaires chinois, résistent mieux que leurs concurrents locaux.

Ainsi, le géant américain General Motors (GM) a vu ses ventes grimper de 15% sur un an en Chine le mois dernier, à 327'037 unités, tandis que son compatriote Ford voyait les siennes grossir de 7%, à 95'185 véhicules.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."