Bilan

BNP Paribas (Suisse) stimule la créativité des start-up locales

Pour la première fois, BNP Paribas (Suisse) a ouvert son incubateur interne Colibri à des associations et start-up suisses intégrant le développement durable.

BNP Paribas (Suisse) offre des conseils et du coaching aux start-up locales dans le développement durable.

C’est durant la semaine du festival Open Geneva (9 au 15 avril) – dont la mission vise un impact social, citoyen et humaniste positif pour la communauté- que BNP Paribas (Suisse) a ouvert les portes de son incubateur Colibri à des start-up et associations locales qui intègrent une dimension environnementale ou sociale dans leur projet. Associée au groupe Amaris, la banque a ainsi organisé durant cinq jours des ateliers et mis à disposition des experts en gestion de projets et technologie de l’information  pour du coaching et des conseils sur la gestion des budgets, le management ou encore la communication.

Lire aussi: BNP vise une croissance qualitative en Suisse

Cette initiative, qui vise à renforcer sa présence au niveau local, a bénéficié à cinq jeunes pousses genevoises et vaudoises. Légumes Perchés, créé au début de l’année qui a pour objet de développer et promouvoir l’agriculture urbaine (notamment des jardins potagers sur des toits d’immeuble et dans des écoles primaires et secondaires). «BNP Paribas nous a aidé à structurer notre team management et notre communication interne», commente l’initiateur du projet Thomas Verduyn, étudiant à HEC-Unil.

La deuxième association qui a pu bénéficier de conseils est Sipy qui organise des trocs de vêtements de façon innovante. Puis il y a Le pain de Demain c’est le pain d’Hier, dont le but est d’ouvrir dans le centre de Genève un commerce qui revendrait à des prix très abordables les invendus (pains, sandwichs, gâteaux), des boulangeries environnantes. Et puis encore Saveurs migrantes, un foodtruck pour l’insertion de personnes migrantes qui assureront la production de repas et la vente au public ainsi que EDD (Etudiants pour le Développement Durable de l’Université de Genève) qui est une association qui vise à sensibiliser et encourager les étudiants à respecter l’environnement.

S'inscrire dans l'écosystème local

«A Genève, nous voulons nous inscrire dans un écosystème local en contribuant à l’amélioration urbain, social et culturel», explique Isabelle Jacob-Nebout. «L’idée est d’avoir un impact local, de donner de notre temps, d’aider les jeunes entrepreneurs en partageant nos expériences», ajoute la responsable Innovation & Développement de BNP Paribas (Suisse). C’est ainsi la première fois que le groupe offre son savoir-faire à des projets qui n’ont pas de lien direct avec la banque ou les Fintech, mais avec le développement durable, dans la continuité de la politique d’engagement du groupe. Fort de son succès, l’établissement financier basé à Genève souhaite réitérer l’expérience, probablement une à deux fois par année dès l’an prochain.

Au niveau du groupe, après plusieurs polémiques liés à ses investissements dans des secteurs peu conventionnels, BNP Paribas mise dorénavant sur l’innovation, le développement durable et la responsabilité sociale. Cette dernière a, en effet, choisi de ne plus investir dans des entreprises ayant des pratiques irresponsables telles que celles qui utilisent des produits nocifs pour la santé ou l’environnement comme le tabac, le gaz, le pétrole de schiste et le pétrole issu des sables bitumineux.

Lire aussi: Hackathon: à qui profite l’innovation ?

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."