Bilan

Baumag, constructeur de Geopolis, demande le sursis concordataire

L'entreprise générale bernoise Baumag, en grosses difficultés financières, a déposé une demande de sursis concordataire. Elle avait dirigé le chantier Geopolis de l'Uni de Lausanne.
Une porte-parole de Baumag, Sandra Wetzel, a confirmé cette nouvelle étape dans les déboires de l'entreprise, rapportée jeudi par la Berner Zeitung. Des négociations avec des banques sont en cours, afin de préserver les intérêts des créanciers.

Les activités au Tessin ont déjà cessé, et celles menées en Suisse romande devraient suivre dans les semaines à venir.

Basée à Köniz, près de Berne, Baumag occupe quelque 60 personnes dans toute la Suisse. Selon la porte-parole, elles ont été informées qu'il n'y avait pas de perspective d'avenir pour la société dans sa forme actuelle. Les employés ont par conséquent été autorisés à accepter des offres d'autres entreprises même hors délais habituels de résiliation de contrats de travail.

Il y a un mois, les difficultés de trésorerie de Baumag avaient déjà défrayé la chronique. L'entreprise s'était vu retirer la responsabilité du chantier de la Haute Ecole sur l'ancien site industriel Von Roll à Berne par la canton. Le mandat avait été confié à une autre société.

Un scénario similaire s'était déroulé à Lausanne pour le chantier Geopolis. Le Comité directeur du bureau de construction (BUD) - qui représente les intérêts du canton et de l'UNIL - avait dénoncé le contrat d'entreprise générale de Baumag afin de «sauvegarder les intérêts du maître de l'ouvrage», soit l'Etat de Vaud.

Le projet Geopolis, dont la construction a démarré en juin 2010, a bénéficié du plus gros crédit de construction de l'histoire de l'UNIL, quelque 120 millions de francs au total. Le bâtiment est destiné à accueillir la Faculté des sciences sociales et politiques et celle des Géosciences et environnement. Sa finition imminente ne devrait pas pâtir des ennuis de Baumag.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."