Bilan

Automobile: dix chiffres pour un marché en plein bouleversement

La fusion entre PSA et Fiat Chrysler aboutira à la création du 4ème constructeur mondial. Elle montre que la branche est à la veille de profonds changements sur fond de crise. Tour d'horizon en dix chiffres.

La création du groupe PSA Fiat Chrysler entraînera la suppression de milliers d'emplois.

Crédits: AFP/Seb Bozon

Un chiffre d’affaires d’environ 170 milliards d’euros, un bénéfice opérationnel de quelque 11 milliards d’euros, des ventes annuelles de 8,7 millions d’automobiles et un effectif de 410'000 employés: la fusion du constructeur français PSA et du groupe italo-américain Fiat Chrysler donnera naissance au 4èmeplus gros constructeur automobile mondial.

Dictée par la recherche d’une taille critique suffisante pour investir dans la voiture du futur, cette alliance se répercutera négativement sur le nombre d’emplois et de sites industriels. Le nouveau groupe, dont le nom n’est pas connu, sera dirigé par Carlos Tavares, l’actuel patron de PSA. Le marché automobile est en plein bouleversement comme l’indiquent les chiffres ci-dessous.

Au 4ème rang mondial

La fusion entre PSA et Fiat Chrysler ne menace pas le trio de tête des trois plus gros constructeurs automobiles mondiaux. Selon les ventes de véhicules au 31 août 2019, Volkswagen reste sur la plus haute marche du podium devant Toyota et Renault/Nissan. PSA et Fiat Chrysler grimpent respectivement du 9ème et du 10ème rang à la 4ème place du classement.

14%

La famille Agnelli contrôle 14% du capital du nouveau groupe devant la famille Peugeot (6%), Bpi France (6%) et le constructeur chinois Donfeng Motor (4,5%).

1,7 million

Les prévisions pour 2020 sont alarmantes en France. Selon les estimations des constructeurs, la production automobile chutera à 1,7 million de véhicules l’an prochain. Soit le niveau le plus bas depuis 2013. En 2004, elle s’élevait à 3,6 millions de véhicules. La situation est aussi inquiétante en Allemagne où la production automobile n’a jamais été faible depuis vingt-deux ans. En cause: la chute des ventes de véhicules diesel et le marasme du marché chinois.

275 milliards de dollars

Au cours des cinq prochaines années, les constructeurs automobiles prévoient d’investir 275 milliards de dollars pour l’électrification des véhicules et le lancement de 300 nouveaux modèles électriques.

35,9%

La part de marché des voitures diesel neuves a chuté entre 2015 et 2018 de 51,5% à 35,9% au sein de l’Union européenne. A l’inverse, celle des véhicules hybrides et électriques a grimpé de 4,3% à 7,4% au cours de la même période.

2,6 millions

C’est le nombre d’emplois directs de la branche automobile européenne en 2017. Ces derniers représentent 8,5% de l’effectif de l’industrie manufacturière de l’Union européenne. En Slovaquie, en Roumanie et en République tchèque, cette part s’élève à 15,4%, 15,3% et 13,4%. Mais en termes de volumes d’emplois directs, l’Allemagne (869'118) arrive en tête devant la France (223'000) et la Pologne (202'858).

28,9%

La Chine (avec Hong Kong et Taïwan) est le premier producteur mondial de véhicules avec une part de marché de 28,9% en 2018. Suivent l’Europe (y compris la Turquie) avec 23,2% et l’Amérique du Nord avec 17,9%. En Europe, l’Allemagne est le no1 devant l’Espagne et la France.

41%

C’est l’Asie qui compte le plus de véhicules immatriculés avec une part 41% du parc automobile mondial. L’Amérique du Nord (27%) et l’Europe (21,6%) se classent respectivement au 2ème rang et au 3ème rang.

27,3%

Les Etats-Unis constituent le principal débouché étranger des constructeurs européens avec une part de marché en valeurs de 27,3%. La Chine suit avec 16,6%, mais les ventes à destination de ce pays varient fortement d’une année à l’autre. En revanche, elles ne cessent de progresser vers le Japon et la Suisse qui se classent respectivement au 3èmeet au 4ème rang des exportations européennes.

10'329

Selon les statistiques établies au 30 novembre dernier, plus de 10 000 voitures électriques neuves ont été mises en circulation en Suisse depuis le début de cette année. C’est une première historique! Le nombre de voitures de tourisme purement électriques a augmenté de +137% par rapport à l’an dernier. Mais la part de marché est faible (3,7%). 

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."