Bilan

Aucun client de Reyl sur la liste des comptes français

La banque genevoise a réaffirmé jeudi qu'elle ne comptait aucun homme politique français parmi ses clients. Elle réagissait après la transmission la veille à la justice d'une liste de noms par l'un de ses anciens cadres.
«Il n'y a aucun résident français exerçant ou ayant exercé des charges politiques en France parmi (nos) clients», a déclaré le groupe dans un communiqué, réaffirmant ainsi les termes d'un précédent texte publié le 14 juin.



Mercredi, un ancien employé de la banque, qui abritait le compte de l'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac, avait annoncé devant une commission parlementaire avoir transmis à la justice une liste d'hommes politiques français détenant un compte en Suisse.



Selon une source bancaire suisse, les noms pourraient aussi émaner d'autres établissements bancaires car cet employé aurait, d'après cette source, travaillé au total dans onze banques différentes en vingt ans de carrière.



Cet ancien cadre de la banque a déjà été entendu le 13 juin à l'Assemblée nationale, en France, dans le cadre du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale présenté après l'éclatement de l'affaire qui a entraîné la démission de l'ancien ministre du Budget.



Ce témoin clé de l'affaire Cahuzac avait dit qu'une quinzaine de personnalités politiques françaises, dont un ministre en exercice, avaient pratiqué l'évasion fiscale, sans toutefois citer de noms.



Le parquet de Paris a ouvert le 31 mai une information judiciaire notamment pour blanchiment de fraude fiscale visant la banque suisse Reyl & Cie.
François-Xavier Lanfray

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."