Bilan

Attentat en Isère: la victime décapitée était l'employeur du suspect

Le chef d'entreprise du Rhône, décapité vendredi lors de l'attentat contre un site de gaz industriels en Isère, était l'employeur de l'auteur présumé de l'attaque.

C'est la première personne décapitée en France lors d'une attaque terroriste, une pratique fréquemment utilisée en Syrie et en Irak par le groupe Etat islamique (EI).

Crédits: AFP

Le chef d'entreprise du Rhône, décapité vendredi lors de l'attentat contre un site de gaz industriels en Isère, était l'employeur de l'auteur présumé de l'attaque qui a été interpellé, selon une source proche du dossier.

La tête de la victime a été retrouvée accrochée au grillage de l'enceinte du groupe américain Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, entourée de deux drapeaux islamistes, signe d'une mise en scène.

Son corps a lui été retrouvé à l'intérieur de l'entreprise, selon la même source.

C'est la première personne décapitée en France lors d'une attaque terroriste, une pratique fréquemment utilisée en Syrie et en Irak par le groupe Etat islamique (EI).

Cet homme, qui serait âgé d'environ 45 ans, dirigeait une entreprise de transport disposant d'une habilitation pour entrer sur le site de la société américaine Air Products, où l'attaque a eu lieu, située à Saint-Quentin-Fallavier, entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, non loin de l'aéroport.

C'est à bord d'un véhicule de l'entreprise que le suspect a pu pénétrer dans l'enceinte, classée Seveso et dont l'accès est soumis à autorisation.

L'auteur présumé de l'attaque a été arrêté sur les lieux par un pompier, à la suite d'une explosion.

Il avait été fiché en 2006 par les services de renseignements pour "radicalisation" et était "en lien avec la mouvance salafiste", selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cette fiche n'avait pas été renouvelée en 2008, a ajouté le ministre, précisant que Yassin Salhi, 35 ans, n'avait pas de casier judiciaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."