Bilan

Angela Merkel met en garde contre le protectionnisme et l'isolationnisme

Avant le prochain sommet du G20 en Allemagne, Angela Merkel a mis en garde contre les tendances au "protectionnisme" et à l'"isolationnisme".

"Nous avons plus que jamais besoin du G20" car le multilatéralisme permet de résoudre les problèmes communs, a encore dit Mme Merkel.

 

Crédits: AFP

Angela Merkel a mis en garde jeudi contre les tendances au "protectionnisme" et à l'"isolationnisme" avant le prochain sommet du G20 en Allemagne, dans une critique voilée au président américain Donald Trump qui y participera.

Aucun des défis auxquels est confronté le monde "ne connaît de frontière", a déclaré la chancelière allemande à la chambre des députés à Berlin à propos de la réunion des dirigeants des principales économies mondiales prévue les 7 et 8 juillet à Hambourg.

"C'est pourquoi, plus que jamais aujourd'hui, ceux qui croient pouvoir régler les problèmes du monde par le protectionnisme et l'isolationnisme commettent une énorme erreur", a-t-elle ajouté. 

La chancelière allemande, qui réunit jeudi à Berlin plusieurs dirigeants européens pour tenter de constituer un front uni avant le G20, a dit attendre du sommet "un signal clair en faveur des marchés ouverts et contre l'isolationnisme".

Elle a dit se fixer comme objectif de la réunion, à laquelle participeront notamment les chefs d'Etat américain et russe, que "les dirigeants (du G20) montrent qu'ils comprennent leur responsabilité (pour la planète toute entière, ndlr) et l'assument".

"Nous avons plus que jamais besoin du G20" car le multilatéralisme permet de résoudre les problèmes communs "bien plus que ne pourra jamais le faire le chacun pour soi national", a encore dit Mme Merkel.

Si elle n'a mis personne nommément en cause, ses propos visaient clairement le président américain en particulier, qui a annoncé le retrait de son pays de l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique et tient un discours protectionniste en matière commerciale. 

Il vise en particulier l'Allemagne et ses exportations vers les Etats-Unis, qu'il juge excessive.

Le prochain sommet du G20 des principales économies mondiales, qui représentent trois-quarts du commerce mondial, s'annonce comme un des réunions internationales les plus conflictuelles de ces dernières années.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."