Bilan

Allemagne: production et exportations se redressent après le choc du Covid-19

La production et les exportations allemandes ont connu une nouvelle poussée significative au mois de juin, signe que la machine économique allemande reprend quelques couleurs après le choc causé par la pandémie du Covid-19.

L'industrie allemande s'attend du reste à ce que sa production augmente encore dans les trois prochains mois, selon un indicateur sectoriel publié par l'institut IFO.

Crédits: AFP

En incluant l'énergie et le BTP, la production industrielle a rebondi de 8,9% en juin, amplifiant un rebond entamé en mai (+7,4%, corrigé à la hausse) après le plongeon consécutif à la crise sanitaire, a indiqué vendredi l'Office fédéral des statistiques.

Ainsi, cet indicateur ne se situe plus que 12% en dessous de son niveau de février, avant la crise du coronavirus en Europe, et le recul est de 11,7% en comparaison annuelle.

La production manufacturière est à elle seule en hausse de 11,1% sur un mois, tirée par la production des biens d'équipement (+18,3%). Mais celle des biens de consommation a seulement progressé de 7,3%, montrant que ce pilier de l'économie peine à repartir après la réouverture des magasins.

Dans l'industrie automobile, la production a bondi de 54,7% par rapport au mois précédent mais reste encore de 20% inférieure à celle de février 2020.

Côté commerce extérieur, les exportations ont augmenté de 14,9% sur un mois, à 96,1 milliards d'euros, après un premier bond de 9% au mois de mai. Elles se situent néanmoins en retrait de 16% par rapport au mois de février, indique Destatis, toujours en données provisoires et corrigées des variations saisonnières.

En données brutes, les exportations ne reculent plus que de 9,4% sur un an, contre un plongeon supérieur à 30% au mois d'avril, ce qui ne s'était plus vu depuis 1950.

Conjugué à une hausse plus modérée des importations, de 7% sur un mois, soit 80,5 milliards d'euros, l'excédent commercial s'envole sur le mois à 15,6 milliards d'euros, presque à son niveau d'il y a un an (16,5 milliards) et après 7,1 milliards en avril, en données brutes.

Les données du jour "confirment au moins le rebond en forme de 'V' après la levée des mesures de confinement", commente Carsten Brzeski, économiste chez ING.

L'industrie allemande s'attend du reste à ce que sa production augmente encore dans les trois prochains mois, selon un indicateur sectoriel publié par l'institut IFO.

Ce secteur phare "continue de sortir de l'ornière", commente Klaus Wohlrabe, de l'IFO.

Reste à savoir si la reprise de l'économie allemande, après le creux de plus de 10% du PIB d'avril à juin, sera aussi vigoureuse sur le reste de l'année qu'escompté.

En dépit d'un soutien budgétaire sans précédent du gouvernement allemand, "nous doutons que la hausse des dépenses intérieures compense pleinement la faiblesse persistante de la demande extérieure, en particulier si l'épidémie de coronavirus repart ailleurs en Europe", note Andrew Kenningham, économiste chez Capital Economics.

Aussi, "les risques d'une deuxième vague de confinement, d'augmentation du chômage permanent et de changements structurels de l'économie (allemande) découlant du Covid-19 font qu'il est très peu probable que cette reprise en V dure longtemps", estime M. Brzeski.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."