Bilan

Allemagne: pire trimestre depuis la crise de 2008/2009 en début d'année

La baisse de la consommation des ménages et des investissements des entreprises ont fait plonger l'Allemagne dans la récession au premier trimestre 2020, en raison du coronavirus, selon l'institut Destatis, qui a détaillé lundi sa première estimation.

La chute du PIB s'explique par la forte baisse de la consommation des ménages allemands, de 3,2% par rapport au trimestre précédent.

Crédits: AFP

Avec une chute de 2,2% de son PIB, la première économie de la zone euro connaît son "pire résultat" depuis la crise économique de 2008/2009 confirme Destatis. La période n'a pourtant été que très partiellement touchée par les mesures visant à endiguer la pandémie, qui ont débuté mi-mars.

La chute du PIB s'explique par la forte baisse de la consommation des ménages allemands, de 3,2% par rapport au trimestre précédent, tandis que les dépenses de consommation de l'État ont stagné à +0,2%.

Côté investissements, les dépenses en biens d'équipement ont plongé de 6,9% sur un mois, sur fond de crise pour l'industrie allemande, dont l'activité a été fortement ralentie par la pandémie.

Les exportations ont chuté de 3,1% sur un trimestre, tandis que les importations enregistrent une baisse de 1,6%.

Seul le bâtiment enregistre une forte hausse de ses investissements, en hausse de 4,1% sur un mois, empêchant une plus forte baisse du PIB.

L'économie allemande entre d'ores et déjà en récession technique, après un premier recul de son PIB de 0,1% au quatrième trimestre 2019.

Sur un an, le PIB recule de 2,3% en données corrigées des variations saisonnières, soit la plus forte baisse depuis le deuxième trimestre 2009, en pleine crise financière.

Comme l'ensemble des pays européens, l'économie allemande a subi un choc multiforme, puisque le confinement décrété face à la crise sanitaire a paralysé la production de nombreux secteurs, fortement ralenti les échanges et bridé la consommation.

La pandémie devrait affecter bien plus violemment le deuxième trimestre, au plus fort des mesures de confinement: pour le deuxième trimestre, entre avril et fin juin, les principaux instituts économiques du pays prévoient une chute de 10% du PIB sur un an, du jamais vu depuis 50 ans.

Pour l'ensemble de l'année 2020, le gouvernement allemand s'attend à une récession de 6,3%, la plus forte depuis le début des statistiques en 1970.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."