Bilan

Adecco soupçonné d'avoir violé la concurrence

Paris a ouvert une enquête contre le numéro un mondial du placement de personnel pour violation de la législation sur la concurrence.
Le numéro un mondial du placement de personnel Adecco est dans le collimateur du gendarme français de la concurrence. Paris a ouvert une enquête contre le groupe zurichois d'origine vaudoise pour violation de la législation sur la concurrence.

D'autres sociétés concurrentes - non nommées - sont visées par l'investigation, a indiqué jeudi Adecco dans un bref communiqué. Le spécialiste de l'intérim précise coopérer pleinement avec les autorités hexagonales.

Adecco France, plus grosse filiale du groupe suisse, emploie 6000 permanents et se présente comme le premier employeur privé de l'Hexagone avec 140'000 intérimaires, selon son site internet. Le groupe y a procédé à une réorganisation de ses activités, en réunissant sous un même toit les marques Adecco et Adia, avec à la clé plus de 500 emplois biffés.

Adecco subit de plein fouet le marasme du marché du travail dans la zone euro. Pour rappel, en France, son premier marché, le chiffre d'affaires s'est contracté de 17% en termes organiques au premier trimestre 2013 à 1,05 milliard d'euros (1,3 milliard de francs).

Globalement, le bénéfice net de la société zurichoise a chuté de 40% au premier trimestre sur un an à 67 millions d'euros (82 millions de francs). Au terme de l'exercice 2012, le bénéfice net a fondu de 27% au regard de 2011, à 377 millions d'euros.
Myriam Amara

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Globus à la baisse en 2012
Mario Monti ouvrira la grand-messe davosienne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."