Bilan

Accès marqué de pessimisme pour la Suisse en début d'année

L'indicateur de confiance des analystes dans la conjoncture helvétique sur les six prochains mois, compilé par le Centre européen pour la recherche économique et Credit Suisse, s'est effondré à -3,0 points en janvier, contre encore +16,6 points un mois plus tôt.

Les experts sondés affichent des divergences croissantes autour de la direction que prend l'économie du pays. Une moitié d'entre eux table sur une stagnation et l'autre moitié se répartit équitablement entre optimistes et pessimistes.

Crédits: Keystone

L'indicateur de confiance des analystes dans la conjoncture helvétique sur les six prochains mois, compilé par le Centre européen pour la recherche économique (ZEW) et Credit Suisse, s'est effondré à -3,0 points en janvier, contre encore +16,6 points un mois plus tôt. La valeur s'établit ainsi à un plus bas depuis juin 2015, quand elle avait atteint -5,4 points, relève le numéro deux bancaire suisse dans son rapport périodique.

Les experts sondés affichent des divergences croissantes autour de la direction que prend l'économie du pays. Une moitié d'entre eux table sur une stagnation et l'autre moitié se répartit équitablement entre optimistes et pessimistes.

La proportion d'analystes anticipant un nouvel abaissement des taux d'intérêts a fondu sur un mois à 6%, contre encore 29% en décembre. L'écrasante majorité des autres avis penche pour un statu quo.

Si dans l'ensemble les observateurs anticipent un rebond de l'inflation, actuellement négative de 1,3%, les divergences se creusent sur ce point également. Près de 90% entrevoit une inflation nulle ou négative sur l'ensemble de l'année.

Les projections pour le cours des actions ont été largement revues à la baisse dans la foulée des turbulences de début d'année sur le marché. Le SMI ne devrait plus gagner que 34,3 points, contre encore 53,1 points il y a un mois.

Sur le front des changes, une grosse moitié des répondants n'attend aucune évolution de la paire euro/franc et les autres se partagent entre appréciation et dépréciation de la monnaie unique. Les avis sont plus tranchés pour la paire dollar/franc, avec 62% en faveur d'un renchérissement du billet vert.

Alors qu'ils étaient encore plus de 60% à anticiper une croissance du produit intérieur brut (PIB) supérieure à 1% en octobre, les analystes ne sont désormais plus que 48% a articuler une fourchette de 1 à 1,5% et 42% à plafonner leurs prévisions à 1%.

L'accès de morosité concerne également les économies du Vieux continent. Le ZEW pour l'Europe chute de 10,9 points à 30,3 points et celui pour les Etats-Unis dégringole de 20,8 points à -9,0 points.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."