Bilan

A 2,1%, la croissance en 2013 du PIB romand dépasse les attentes

Les analystes tablaient sur une hausse de 1,4%. Les activités tournées vers la demande domestique se sont montrées particulièrement dynamiques.

Pour 2014, une sortie de récession de la zone euro est escomptée, et l'environnement devrait être plus favorable pour les économies émergentes, ce qui devrait bénéficier aux branches exportatrices romandes.

Crédits: Keystone

La croissance de l'économie romande s'est accélérée en 2013. Elle s'est inscrite à 2,1%, dépassant nettement les prévisions fixées à 1,4%, selon l'étude publiée mercredi par les six banques cantonales romandes, le Forum des 100 et l'institut CREA de l'Université de Lausanne.

"L'économie romande s'est montrée plus résistante au manque de dynamique de l'économie mondiale que ce qui était anticipé", a indiqué à AWP Jean-Pascal Baechler, de l'Observatoire BCV de l'économie vaudoise.

La Suisse romande a ainsi bénéficié de la résistance de certaines branches orientées vers les exportations, malgré un franc toujours fort et une croissance de l'économie mondiale qui a stagné. Le rapport cite ainsi les difficultés de la zone euro, ainsi que les coupes budgétaires aux Etats-Unis qui ont freiné la conjoncture.

En Suisse romande, les activités tournées vers la demande domestique se sont montrées dynamiques. Elles ont bénéficié d'un marché de l'emploi robuste, de la démographie et de taux d'intérêt bas. Pour rappel, la hausse du PIB romand en 2012 s'était établie à +1,0%.

La Suisse romande représente un quart (24,7%) de l'économie suisse, avec un PIB nominal s'inscrivant à 149,1 mrd CHF en 2013. La hausse du PIB romand en 2013 dépasse la croissance de l'économie suisse, établie en à +2%. Et la croissance plus rapide de l'économie romande devrait continuer ces prochaines années: le PIB suisse est attendu à +2,2% en 2014 et +2,7% en 2015.

BONNE ANNÉE 2013 POUR LA PLUPART DES BRANCHES

En ce qui concerne les branches, "globalement, il s'agit d'une bonne année 2013 pour la plupart des branches", a expliqué Jean-Pascal Baechler. "Celles qui sont tournées vers le marché domestique ont toutefois eu tendance à afficher une croissance plus marquée, notamment les services financiers et les assurances, la construction, les activités immobilières et le service aux entreprises", a-t-il relevé.

"Quant aux branches tournées vers les exportations, celles qui produisent des biens de consommation, à l'image de la pharma, s'en sont plutôt bien sorties", selon lui. Principale exception: l'industrie des machines, dont la valeur ajoutée s'est repliée sous le poids du franc fort et de la faiblesse de la conjoncture internationale, selon le rapport.

A court et moyen terme, l'accélération de la hausse du PIB romand devrait se poursuivre, "grâce à l'amélioration de l'environnement conjoncturel mondial". Selon le CREA, qui a revu à la hausse ses prévisions, une progression du PIB de 2,6% est attendue en 2014, et de 3,0% en 2015.

Pour 2014, une sortie de récession de la zone euro est escomptée, et l'environnement devrait être plus favorable pour les économies émergentes, ce qui devrait bénéficier aux branches exportatrices romandes.

"'L'économie romande s'est montrée robuste dans un environnement international difficile. Le marché intérieur est dynamique et bénéficie de finances publiques saines. En outre, l'économie romande est bien diversifiée. Ces facteurs ne devraient pas changer dans un proche avenir", a expliqué Jean-Pascal Baechler quant à la perspective 2014-2015.

Toutefois, ces prévisions ne prennent pas en compte les effets de l'initiative contre l'immigration de masse. Les effets de l'initiative ne peuvent pas encore être quantifiés, car les dispositions d'applications n'ont pas encore été adoptées, indique le rapport.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."