Bilan

"Moment de tragédie" pour la Belgique

Les deux "attentats aveugles violents et lâches" à Bruxelles ont fait une trentaine de morts et 200 blessés, selon un bilan provisoire.

Le Premier ministre a exhorté la population "au calme et à la solidarité" après ces deux attentats qui ont fait "de nombreux morts, de nombreuses personnes blessées parfois gravement".

Crédits: AFP

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a déploré mardi "un moment de tragédie, un moment noir" pour la Belgique, frappée par deux "attentats aveugles violents et lâches" à Bruxelles, qui ont fait une trentaine de morts et 200 blessés, selon un bilan provisoire.

"Nous redoutions un attentat et c'est arrivé", a dit M. Michel décrivant "un moment de tragédie, un moment noir pour ce pays", lors d'une conférence de presse au côté du procureur fédéral belge, après des explosions à l'aéroport international de Zaventem et dans une rame de métro à une station du quartier européen.

Le Premier ministre a exhorté la population "au calme et à la solidarité" après ces deux attentats qui ont fait "de nombreux morts, de nombreuses personnes blessées parfois gravement".

Deux explosions se sont produites à l'aéroport international, a confirmé le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw. L'un d'elles a été "probablement provoquée par un kamikaze", selon le magistrat.

"Ce matin à Zaventem (aéroport international de Bruxelles) deux explosions se sont produites dans le hall des départs, l'une étant probablement provoquée par un kamikaze et un petit peu après une demi-heure une explosion s'est produite à (la station de métro) Maelbeek", dans le quartier européen de la capitale belge, a déclaré M. Van Leeuw.

Une photo diffusée par la chaîne publique RTBF montrait une rame de métro éventrée, sièges déchiquetés, et parois calcinés, à la station de métro Maalbeek, frappée en pleine heure de pointe peu après 09h00 (08H00 GMT) non loin des insitutions européennes.

Cette explosion et les deux survenues une heure plus tôt à l'aéroport ont fait au moins 26 morts et des dizaines de blessés, selon un bilan provisoire.

Il y a "11 morts" à l'aéroport de Zaventem, a dit à l'AFP un porte-parole des pompiers de la capitale belge, Pierre Meys.

L'attentat dans le métro de Bruxelles mardi matin a fait au moins quinze morts et 55 blessés, a annoncé l'exploitant du réseau de transport en commun de la capitale, la Stib, sur Twitter.

"Notre pays et nos concitoyens ont été frappés par des attentats aveugles violents et lâches et bien sûr nos premiers pensées sont pour les victimes", a affirmé Charles Michel.

Après ces attentats, la sécurité autour des sites nucléaires en Belgique a été renforcée, selon l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

"Les sites nucléaires de Belgique, qui étaient déjà en vigilance accrue, font l'objet de mesures complémentaires. On renforce la vigilance accrue déjà de mise depuis fin 2015", après les attentats de Paris, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'AFCN, Sébastien Berg.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."