Bilan

Comment l'UEFA choisit les stades des finales emblématiques ?

De Moscou à Lisbonne, chaque ville veut accueillir les finales des grandes compétitions européennes. Champions ou Europa League: c’est la garantie d’attirer visiteurs, attention médiatique et retombées économiques. Alors que les deux villes choisies pour les finales 2020 viennent d'être annoncées, comment l'UEFA procède à la sélection ?
  • L'UEFA a annoncé il y a quelques jours les deux stades qui accueilleront les finales de 2020 : le Atatürk Olimpiyat Stadi d'Istanbul pour la Ligue des Champions et l’Arena Gdansk, en Pologne, pour l’Europa League. 

    Crédits: afp
  • Les clubs de l’ouest de l’Europe dominent largement le football européen, et cela se ressent sur la localisation des stades des finales des 20 dernières années en Ligue des Champions. (graphique: Bilan)

Kiev et Lyon sont les deux villes choisies pour les finales des compétitions européennes de football cette année. L’UEFA décide de "l’élu" sur la base de plusieurs critères. Les différents stades sont placés dans une catégorie, de 1 à 4. Leur classement dépend des conditions qu’ils remplissent. Par exemple, un stade de la catégorie 4 peut abriter au moins 8’000 personnes et dispose de 150 places de parc pour les officiels. Mais une fois que les stades atteignent tous les prérequis, difficile de savoir ce qui motive l’UEFA à choisir de tenir une finale dans l’un plutôt qu’un autre... Le stade fraîchement rénové de l’Atletico Madrid est d’ores et déjà désigné pour l’ultime match de Ligue des Champions de la saison 2018/2019. Quid du reste ? 

Monter un dossier béton

Ce sont les associations nationales de football qui font part de leur intérêt à l’UEFA. Après l’annonce des délais, l’instance européenne de football se tient à disposition pour toute question. Elle se garde le droit d’organiser des visites dans les stades, pour évaluer les infrastructures. Les conditions pour atteindre la quatrième et meilleure catégorie sont nombreuses. Elles sont intimement liées à la retransmission des matches ainsi qu’à la sécurité en cas de grande affluence. Le système de tourniquets à l’entrée, le nombre de places de parc, la puissance de l’éclairage, la place allouée aux médias ont leur importance. La taille du terrain est aussi fixe: 105 mètres de long et 68 de large.

La facilité d’accès entre aussi en ligne de compte. Séville (Espagne) et Bakou (Azerbaïdjan) ont tous deux soumis leur dossier à l’UEFA, pour accueillir la finale de la Ligue Europa l’an prochain. Le stade ibérique a perdu sur la partie mobilité. “La capacité actuelle de l’aéroport de Séville est insuffisante pour tenir le trafic attendu” écrit l’UEFA dans son rapport d’évaluation. A contrario, la ville azeri propose une infrastructure suffisante pour amener les spectateurs de l’aéroport au stade.

Des millions sur tous les plans

L’audience de la finale de la Ligue des Champions est colossale. L’UEFA comptait 180 millions de téléspectateurs lors de l’affrontement entre le Barça et la Juventus, qui s'est tenu à Berlin en mai 2015. Quant à ce qu’une telle couverture rapporte à la ville dans son ensemble, le calcul a été fait par Onefootball et GoEuro. Entre les frais de logement, de déplacement, de nourriture, boissons et de souvenirs, la finale aurait rapporté plus de 36 millions à la capitale allemande. Sans compter le prix des tickets pour le match lui-même.

De plus, l’organisation d’un tel événement est porté par une exemption de taxes. C’est notamment le cas pour ceux qui ont oeuvré pour la finale de Cardiff en 2017. “Le gouvernement  offre cette exemption pour que le Royaume-Uni demeure un endroit attractif pour accueillir les événements sportifs de classe mondiale” précise un porte-parole du HMRC, l’autorité en charge des taxes au Royaume-Uni.

La question politique

Devenir le temps d’un soir la capitale du football permet de grandes retombées médiatiques. Si des antres mythiques comme Anfield, Old Trafford ou Santiago Bernabeu sont des lieux de grand messe du foot depuis des années, des stades nouveaux ou rénovés profitent de la fièvre de la Ligue des Champions. L’UEFA l’affirme : “Oui, nous regardons quand un stade doit être construit ou des rénovations doivent être terminées”. Kiev est à l’honneur cette année et met à disposition son stade olympique, refait en 2011. A quelques semaines seulement du Mondial de foot, qui a lieu en Russie. Pour l’Europa League, le Parc Olympique lyonnais a fait office de terrain de jeu. Le stade français est tout récent puisque l’OL y joue depuis seulement deux ans. Avec le Wanda Metropolitano de Madrid l’an prochain, les stades rénovés continuent de briller.

Le 24 mai dernier, le comité exécutif s’est décidé pour l’enceinte qui accueillera les finales de 2020: Istanbul a été désignée pour la Ligue des Champions, avec le Atatürk Olimpiyat Stadi. Pour l’Europa League, c’est l’Arena Gdansk, en Pologne, qui a le plus séduit le comité. Deux stades qui montrent bien que l’Europe de l’ouest n’est plus la seule région qui compte pour ces compétitions.

 

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."