Bilan

"Aucune nouvelle négociation" avec Londres, avertit M. Juncker

Jean-Claude Juncker a prévenu qu'il n'y aurait "en aucune sorte de nouvelle négociation" avec Londres à l'issue du référendum sur le Brexit.

"Dehors c'est dehors", a lancé M. Juncker à la veille de ce scrutin à haut risque, dont les résultats s'annoncent très serré.

Crédits: AFP

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prévenu mercredi qu'il n'y aurait "en aucune sorte de nouvelle négociation" avec Londres à l'issue du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

"Les hommes politiques britanniques et les électeurs britanniques doivent savoir qu'il n'y aura en aucune sorte de nouvelle négociation" avec le Royaume-Uni, a déclaré M. Juncker lors d'un point de presse avec le chancelier autrichien Christian Kern.

"Dehors c'est dehors", a-t-il lancé à la veille de ce scrutin à haut risque, dont les résultats s'annoncent très serré.

Le président de l'exécutif européen a rappelé qu'un accord, dans lequel les 28 ont fait de larges concessions à Londres en matière de restrictions des aides sociales aux migrants européens, avait été conclu avec le Premier ministre britannique David Cameron en février.

"Il a eu le maximum qu'il pouvait obtenir et nous avons donné le maximum de ce que nous pouvions donner, donc il n'y aura aucune renégociation, ni sur l'accord que nous avions conclu en février, ni en ce qui concerne un changement de traité", a insisté M. Juncker.

L'accord conclu avec les Européens "ne semble pas jouer de rôle dans la campagne britannique", a-t-il aussi regretté. "Cela serait une bonne chose pour les Britanniques et pour nous-mêmes qu'ils restent dans l'UE", a commenté M. Juncker.

Dans une interview au journal The Guardian publiée mardi soir, M. Cameron a affirmé qu'en cas de vote en faveur d'un maintien de son pays dans l'UE, il remettrait sur la table de nouvelles demandes de réformes pour limiter la libre circulation des travailleurs européens notamment, un thème central de la campagne.

"Je ne pense pas que les réformes s'arrêtent le 23 juin, la voix des réformes sera renforcée car nous aurons eu un référendum", a-t-il dit.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."