Bilan

30 ans d’economie!

Que s’est-il passé en trois décennies?Bilan a synthétisé, dans une vaste chronologie, les principaux événements économiques, financiers, géopolitiques, législatifs et sociétaux qui ont changé la Suisse, et le monde.

1989

(Crédits: Dr)

(Avril) Le massacre de la place Tian’anmen

Du 15 avril au 4 juin, des manifestations se déroulent sur la place Tian’anmen à Pékin. Le gouvernement finit par instaurer la loi martiale et faire intervenir l’armée. Cela provoquera une sévère répression et un coup d’arrêt aux réformes entreprises en République populaire de Chine.

(Crédits: Dr)

(Juin) La peseta intègre le Système monétaire européen 

La monnaie espagnole devient le  16 juin la première monnaie à rejoindre le SME, mécanisme de change européen élaboré dix ans plus tôt.

(Octobre) Frein à la spéculation foncière

Trois arrêtés fédéraux urgents contre la spéculation foncière entrent en vigueur le 8 octobre 1989. Parmi les mesures prises, l’introduction d’une charge maximale pour les immeubles non agricoles et l’introduction de dispositions en matière de placement pour les institutions de prévoyance. Cela aura pour conséquence l’éclatement de la bulle immobilière. Les taux d’intérêt hypothécaires (graphique)vont grimper, passant de 5 à 7% entre 1988 et 1990. Ce qui provoquera la faillite de nombreux promoteurs immobiliers et de spéculateurs. 

(Novembre) Le «mur de la honte» tombe

Une brèche dans le mur de Berlin a été ouverte dans la nuit du 9 au 10 novembre, après plus de 28 années d’existence, et des milliers de personnes franchissent les points de passage pour se rendre à Berlin-Ouest. Le Conseil des ministres est-allemand venait d’annoncer que tout citoyen de la RDA pourrait dorénavant franchir la frontière sur la simple présentation d’un visa délivré à la demande.


Juin 1989: Premier numéro de Bilan!

Dirigé par Max Mabillard (photo), le mensuel est alors une franchise de Bilanz.


1990

(Février) Roche rachète Genentech 

En février, le géant bâlois de la pharma fait l’acquisition de 60% des actions de la firme américaine de biotech Genentech, numéro un de la branche aux Etats-Unis. Cette acquisition lui a coûté 2,1 milliards de dollars.

(Octobre) Réunification allemande

Malgré les réticences de ses voisins européens, la République fédérale d’Allemagne absorbe le 3 octobre la République démocratique allemande après quarante ans de séparation. L’unité politique a été entérinée par la victoire du chrétien-démocrate Helmut Kohl aux élections législatives du 2 décembre 1990. Des centaines de milliards d’investissements seront nécessaires pour aplanir les différences et mettre à niveau les infrastructures dans l’ex-RDA.

(Février) Fin de l’apartheid

Le 11 février, Nelson Mandela est libéré en Afrique du Sud, après vingt-sept ans de captivité. Ayant conduit le Parti national à la victoire lors des législatives de septembre 1989, le président de la République Frederik De Klerk a choisi de mettre un terme à l’apartheid. Ses dernières lois piliers (notamment le Group Areas Act et le Population Registration Act) seront abolies en juin 1991.


(Décembre) En chiffre

7 millions, selon le dernier recensement fédéral de la population, la Suisse compte au 1er décembre
6 873 687 habitants. Les huit millions seront dépassés en 2012, jusqu’à atteindre 8 484 130 habitants en 2017.


Vaud dans les chiffres rouges

Le compte d’exploitation du canton entame au 31  décembre une période de quinze ans de pertes.
Il sera ensuite toujours positif.


1991

(Janvier) Le SIHH naît dans l’ombre de Baselworld

Sous l’impulsion d’Alain-Dominique Perrin, alors patron de Cartier International, cinq maisons exposantes – Baume & Mercier, Cartier, Piaget, Gérald Genta et Daniel Roth – quittent Baselworld pour créer le Salon international de la haute horlogerie à Genève. La première édition se tient en janvier, durant cinq jours sur 4500 m2 à Palexpo.

(Février) Un courrier, deux tarifs


Les PTT introduisent le 1er février la distribution différenciée du courrier, rapide (A) et lent (B).

(Octobre) Vent de panique à Thoune

Les images ont fait le tour du monde. Les petits épargnants se sont hâtés pour retirer leurs économies de la Caisse d’épargne de Thoune. Trop tard. Ce 3 octobre, les guichets sont déjà fermés et leurs fonds bloqués. Un homme a même succombé à une crise cardiaque. Ce crash a détruit plus de 220 millions de francs de fortune privée et commerciale. Les clients ont dû attendre des mois, voire des années pour recevoir un versement. Environ 6300 personnes ont perdu plus d’un tiers de leur fortune.

(Novembre) L’empire de Werner Rey s’effondre dans un immense fracas

Entré à la Bourse suisse en 1988, Omni Holding tombe en faillite après l’ouverture en novembre 1991 d’une enquête des autorités bernoises contre son fondateur Werner Rey. Le financier suisse laisse derrière lui une montagne de dettes - deux à trois milliards de francs suisses. Considéré jusqu’à lors comme un génie de la finance, Werner Rey s’était fait connaître en réalisant un bénéfice d’environ 30 millions de francs en achetant la C. F. Bally AG, puis en la revendant dans la foulée. Extradé par les autorités des Bahamas en juin 1998, il sera reconnu coupable d’abus de confiance, d’escroqueries répétées et de faux dans les titres avant d’être libéré en 2000.

1992

(Février) Création de l’Union européenne

Le Traité de Maastricht est signé le 7 février  par les ministres des Affaires étrangères de la Communauté européenne. Ce traité prévoit la mise en place progressive d’une Union économique et monétaire et d’une monnaie unique, mais aussi d’une politique étrangère et de sécurité commune.

(Avril) Accord dans l’affaire Perrier

Le 8 avril , au terme d’une bataille boursière et judiciaire, un accord entre la famille Agnelli, BSN (rebaptisé Danone par la suite) et Nestlé met un terme à «l’affaire Perrier». Les Agnelli reprennent la société d’investissement Exor, mais cèdent les actions Perrier à Nestlé qui débourse environ 4 milliards de francs suisses. Au passage, BSN récupère Volvic. 


(Septembre) En Chiffre

-119 000 emplois

Entre fin septembre 1991 et fin septembre 1992 la Suisse perd 119 000 emplois, dont 34 500 en Suisse romande. Genève et Vaud sont particulièrement touchés, avec respectivement 12 145 et 11 979  postes de travail biffés. Neuchâtel enregistre de son côté une baisse de 5,5%, soit 3 756 emplois.


(Octobre) Licenciements massifs chez ACMV Vevey 

La société ACMV Vevey Holding annonce en octobre la fermeture d’ici à fin juin 1993 de l’usine veveysane des Ateliers de constructions mécaniques. Le personnel, environ 170 salariés, a été licencié. L’usine sera finalement reprise par un groupe néerlandais, Royal Begemann Group. Rebaptisée Vevey Technologies, elle est rachetée en 1997 par un groupe allemand, avant d’être cédée en 1998 à son propriétaire actuel, Bombardier.

(Décembre) Les Suisses refusent l’EEE

Le 6 décembre, la population rejette de justesse l’adhésion de la Suisse à l’Espace économique européen (EEE) par 50,3% de non. 

Le Liechtenstein dira oui une semaine plus tard. L’Espace économique européen verra le jour en 1994, sans la Suisse. Il résulte d’un accord signé en mai 1992 par les douze Etats membres de la Communauté européenne (CE) et les sept Etats membres de l’Association européenne de libre-échange (AELE).


1993

(Janvier) Le grand marché européen s’ouvre

Les activités bancaires, les capitaux, les marchandises et les services circulent librement au sein de l’Union européenne dès le 1er janvier. 

(Janvier) Naissance de la deuxième plus grande banque helvétique

Crédit Suisse s’empare le 6 janvier de la Banque Populaire Suisse (fondée en 1869), en difficulté. La correction de valeur requise à la suite de la crise immobilière avait plombé les résultats de cette dernière. Le bénéfice net, qui s’élevait à plus de 100 millions de francs entre 1986 et 1990, se mue en une perte de 68 millions. Ce regroupement représente «probablement l’étape la plus importante de la restructuration en cours au sein des banques helvétiques», relevait à l’époque Markus Lusser, président de la BNS.

(Juin) Première édition du «Quotidien Jurassien»

Né de la fusion du «Démocrate» (Delémont) et du «Pays» (Porrentruy), le «Quotidien Jurassien» sort de presse le 1er juin à 4 heures du matin. L’objectif de cette fusion était de permettre à la région jurassienne de conserver un journal économiquement fort.

(Novembre) Les Vaudois enterrent BVCréd 

En novembre, durement frappée par la crise immobilière, la Banque Vaudoise de Crédit (BVCréd) suspend sa cotation. La Commission fédérale des banques impose sa reprise à la Banque Cantonale Vaudoise, sous peine d’ordonner sa fermeture le 5 décembre.


1993: Bilan atteint son tirage le plus élevé de son histoire:
21 564 exemplaires


1994

(Janvier) Le fléau du chômage en Valais 

En janvier, le cap des 10 000 chômeurs est franchi en Valais. Le Valais possède le taux de chômage le plus élevé de Suisse.

(Mars) RIP «La Suisse»

Le quotidien genevois «La Suisse» publie son dernier numéro le 13 mars  et prend congé de ses lecteurs. Né en 1898, le journal avait conclu un accord avec la «Tribune de Genève» en 1939. Les deux quotidiens, l’un journal du matin et l’autre édition du soir, s’étaient partagé le lectorat. Ainsi «La Suisse» avait été pendant quelque temps le plus fort tirage de Suisse romande. La concurrence avec la «Tribune de Genève», qui rompt l’accord en 1988 en devenant également un journal du matin, affaiblit le titre. Les divers investissements effectués par son patron Jean-Claude Nicole, notamment dans un hôtel du sud de la France et surtout dans une nouvelle imprimerie alors que l’économie est en crise et les taux d’intérêts élevés, vont finir par provoquer la faillite du quotidien.

(Mai) Inauguration du tunnel sous la Manche

Le tunnel sous la Manche est inauguré le 6 mai par la reine d’Angleterre et le président français François Mitterrand. Il met fin à l’isolement de la Grande-Bretagne. Son coût se sera élevé à plus de 17 milliards de francs suisses.

(Mai) Publicité mobile

Le 4 mai, une locomotive des CFF, décorée aux couleurs de la firme AGFA, est mise en circulation.
Les CFF deviennent ainsi la première compagnie ferroviaire à proposer des locomotives comme
surface publicitaire.

(Décembre) L’assurance maladie devient obligatoire

Le corps électoral suisse accepte le 4 décembre une loi sur l’assurance maladie (LAMal) par 51,8% des votants. Celle-ci instaure l’obligation universelle de s’assurer contre la maladie, permet de changer de caisse, prévoit des primes identiques pour les hommes et les femmes et supprime les cotisations par classe d’âge. La LAMal introduit un catalogue de prestations, inexistant jusque-là: dans l’assurance obligatoire des soins, toutes les caisses doivent proposer des prestations identiques. 


1995

(Février) La Barings est mise en faillite

La plus ancienne des banques d’affaires britanniques, Baring Brothers, fondée en 1762, est mise en faillite le 26 février à la suite de la perte de 860 millions de livres sterling sur les marchés des produits dérivés d’Asie.

(Août) Lancement de Windows 95

Bill Gates en personne annonce le 24 août le lancement par Microsoft de Windows 95. Le quasi-monopole de la firme américaine commence à inquiéter les autorités chargées de la concurrence. 

(Septembre) La BCV grandit

La Banque Cantonale Vaudoise annonce en septembre sa fusion avec le Crédit Foncier Vaudois (CFV) qui avait, deux ans auparavant, fusionné avec la Caisse d’Epargne et de Crédit (CEC). La fusion des deux établissements a entraîné la fermeture de 2 agences de la BCV et de 19 agences du CFV.

(Octobre) 135 000 personnes à Palexpo

Organisé en octobre, Telecom 95, gigantesque salon genevois consacré aux technologies de la télécommunication, engendre des retombées directes et indirectes évaluées entre 500 et 700 millions de francs. 


En chiffre

-25% Entre 1991 et 1995, les prix de l’immobilier ont perdu 25% à Genève et 20% à Zurich.


1996

(Mars) Novartis est né

Ciba-Geigy et Sandoz s’unissent le 7 mars pour donner naissance à Novartis. Les deux groupes cherchent ainsi à obtenir une taille critique afin de financer leurs investissements dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments. Les activités d’agrochimie et de nutrition ont été cédées. Les activités chimiques de Ciba-Geigy sont scindées dans une nouvelle entité, Ciba Specialty Chemicals, qui est cotée en bourse. Les activités chimiques de Sandoz ont également été vendues, en partie à BASF.

(Mars) La «maladie de la vache folle» 

Le gouvernement britannique admet le 20 mars que l’encéphalite spongiforme bovine est transmissible à l’homme. Cette épidémie trouverait son origine dans l’utilisation, pour l’alimentation des bovins, de farines animales obtenues à partir de parties non consommées des carcasses bovines et de cadavres d’animaux. La maladie aurait fait environ 230 victimes humaines dans le monde.

(Avril) Swissair lâche Cointrin 

Le 4 avril, la compagnie d’aviation annonce supprimer la majeure partie de ses liaisons au départ de Genève. Une mesure qui fait suite au bouclement de ses comptes par un déficit de 147 millions et la nécessité d’opérer des rationalisations. 

(Décembre) Or nazi: le mea culpa de la BNS

Le 13 décembre, la Banque nationale suisse admet avoir acheté de l’or à l’Allemagne entre 1939 et 1945 pour une valeur de 1,21 milliard de francs. La BNS a retiré de ces transactions un bénéfice de 20 millions de francs. Ce montant est «sans commune mesure» avec les 250 millions de réparation et d’aide à la reconstruction que la Suisse a versé aux Alliés au sortir de la guerre, conformément à l’Accord de Washington de 1946, relève la banque centrale helvétique.


1997

(Mars) Fonds de solidarité

Dans le cadre de l’affaire des biens en déshérence, le président de la Confédération annonce le 5 mars  la création d’un Fonds de solidarité alimenté par la réserve d’or de la BNS. Il servira à toute personne tombée dans le besoin, en Suisse (nouvelle pauvreté, par exemple) ou à l’étranger (victimes de l’holocauste, génocides, de guerre, catastrophes…).

(Juillet) Globus chez Migros

Le 4 juillet, la Fédération des coopératives Migros acquiert, pour 200 millions de francs, 28,6% du capital et 53,8% des voix du groupe Globus. Chaque entité conserve son identité propre.

(Août) Naissance d’un colosse

Credit Suisse Group fusionne le 11 août  avec la compagnie d’assurances Winterthur pour créer l’un des plus grands groupes mondiaux de services financiers.

(Décembre) L’UBS est morte, vive UBS

Le 8 décembre, l’Union de Banques Suisses (UBS) et la Société de Banque Suisse (SBS) fusionnent pour former alors la deuxième banque mondiale avec un bilan de 592 milliards de dollars, derrière la Bank of Tokyo-Mitsubishi. Le nouvel établissement UBS est détenu pour 60% par les actionnaires de l’ancienne UBS et pour 40% par ceux de la SBS.

1998

(Janvier) Les PTT se scindent en deux

Le 1er janvier, la Poste est transformée en établissement de droit public tandis que Swisscom devient une société anonyme dont la majorité du capital-actions (51%) sera détenue par la Confédération, le reste étant placé dans le public. Cette scission intervient alors que le marché des télécommunications est libéralisé.

(Mars) «Le Temps» sort en kiosque

Le «Journal de Genève et Gazette de Lausanne» paraît pour la dernière fois le 28 février. Il va fusionner avec «Le Nouveau Quotidien» pour donner naissance au quotidien «Le Temps» dès le 18 mars.

(Novembre) Un Nouveau géant du lait et du fromage

Toni Holding et Säntis Holding annoncent le 17 novembre  leur fusion pour créer Swiss Dairy Food.

(Décembre) SWA ne décollera plus

Née à la suite de la décision de Swissair de supprimer de nombreuses liaisons aériennes au départ de Genève et de la libéralisation du trafic aérien entreprise en vue des négociations bilatérales avec l’Union européenne, la compagnie aérienne Swiss World Airways (SWA) cesse ses vols le 3 décembre au bout de quelques mois. Elle proposait une liaison six fois par semaine avec New York. De nombreux entrepreneurs romands avaient participé à la levée de fonds.

1999

(Janvier) BAT rachète Burrus

British American Tobacco acquiert en janvier Rothmans International (propriétaire de Burrus à Boncourt) pour 7,5 milliards de dollars. En juillet de la même année, l’annonce de la fermeture de l’usine BAT de Genève est faite au profit du site de production de Boncourt, qui emploie alors 330 personnes.

(Janvier) L’euro s’impose dans onze pays

Le 1er janvier, l’euro devient la monnaie officielle de onze Etats européens (France, Allemagne, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Italie, Espagne, Portugal, Autriche, Finlande), mais n’existe encore que comme monnaie virtuelle. Il devient coté dès le 4 janvier. Aujourd’hui, c’est la monnaie officielle au sein de 17 pays.

(Juillet) Coup de froid à Loèche-les-Bains

L’endettement global des infrastructures thermales et touristiques de la station de Loèche-les-Bains (VS) atteint 463 millions. Principale actionnaire, la commune est au bord du gouffre. Elle est mise sous gérance le 23 juillet  pour trois ans par le Tribunal cantonal valaisan.

(Novembre) Zenith passe chez LVMH

Le 2 novembre, le groupe industriel Dixi, au Locle (NE), vend la manufacture de montres Zenith au groupe français de produits de luxe LVMH. Ce dernier achète également à la même période les maisons TAG Heuer et Ebel pour se doter d’un pôle horloger cohérent.


Octobre 1999: Alain Jeannet succède à Max Mabillard à la rédaction en chef de Bilan. 


2000

(Janvier) Le bug de l’an 2000

Suscitant de sérieuses inquiétudes, le passage informatique à l’an 2000 était censé provoquer de multiples accidents et perturbations. Finalement, le 1er janvier, aucun problème critique ne s’était produit. Peut-être en raison des centaines de milliards de dollars investis pour surmonter cet écueil. Ou peut-être pas. Les avis divergent encore aujourd’hui.

(Janvier) Bill Clinton au WEF

Pour sa 30e édition, le 28 janvier, le World Economic Forum (WEF) reçoit le président américain Bill Clinton. De nombreux mouvements alternatifs voient cet événement comme une opportunité de s’opposer au libéralisme et à la globalisation. Les organisateurs craignent des manifestations violentes. Le Conseil fédéral décide du renfort de 70 gardes-fortifications de l’armée pour appuyer les forces de police.

(Mai) 67,2%

Le pourcentage du oui aux accords bilatéraux avec l’Union européenne, lors de la votation populaire du 21 mai.


En chiffre

3 milliards

Percée scientifique: les 3 milliards de paires de signes qui constituent l’ADN sont déchiffrées à 90% en décembre.


2001

(Août) Fin de la bulle technologique

Le Nasdaq ne cesse de dégringoler depuis l’éclatement de la bulle technologique en mars 2000. Le 1er août, tous les profits réalisés depuis 1995 par les 4300 sociétés réunies dans l’indice technologique américain sont volatilisés. Le krach s’est étendu à l’ensemble des bourses et provoque une récession économique.

(Septembre) Les attentats du 11 septembre à New York 

Le 11 septembre, deux avions percutent l’un après l’autre les tours jumelles du World Trade Center.
Un troisième avion s’abat sur le Pentagone et un dernier s’écrase en rase campagne. Ces attentats-suicides revendiqués par l’organisation terroriste Al-Qaïda de Ben Laden ont été perpétrés par 19 terroristes. Les attaques font près de 3000 morts.

(Octobre) Le grounding de Swissair

Le 2 octobre 2001, les Suisses découvrent stupéfaits que les avions Swissair sont paralysés au sol. 

La compagnie n’est plus en mesure de payer ses factures. Quelque 40 000 passagers sont bloqués. Cet épisode connu sous le terme de «grounding» constitue un choc pour la population entière. A la base de cet échec, il y a la stratégie dite «Hunter», décidée par le CEO Philippe Bruggisser. A la fin des années 1990, la prestigieuse compagnie helvétique s’était lancée dans une série d’acquisitions hasardeuses en prenant des participations dans les compagnies déficitaires Sabena, LTU, Air Liberté ou encore Air Littoral. Mal gérée et surendettée, Swissair reçoit le coup de grâce avec les attentats du 11 septembre qui accélèrent sa chute financière. 


(Décembre) En chiffre

3,75%

Le 1er décembre, le taux américain des fonds fédéraux interbancaires atteint son plus bas niveau depuis 1994. La Réserve fédérale américaine le baisse d’un quart de point pour la sixième fois consécutive, afin de stimuler une économie en ralentissement. 


2002

(Avril) Lancement de Swiss International Air Lines

Le 2 avril, la nouvelle compagnie helvétique née sur les ruines de Swissair est lancée. Elle s’appelle Swiss International Air Lines (SWISS). Son logo reste fidèle au drapeau suisse.

(Mai) Le Suisse Josef Ackermann prend la direction de Deutsche Bank 

Nommé le 20 mai, le Suisse opère une restructuration drastique menant à la suppression de 20 000 postes de travail. La hauteur de son salaire, de près 8 millions d’euros en 2009, déclenchera également la polémique.

(Juin) Libre circulation des personnes 

Signé en 1999 entre la Suisse et l’Union européenne (UE), l’accord sur la libre circulation des personnes entre en vigueur le 1er juin. Ce traité facilite les conditions de séjour et de travail des citoyens de l’UE en Suisse. Il va surtout profiter à une population de jeunes étrangers (voir graphique ci-contre).

(Octobre) Ovomaltine est vendue

Le 9 octobre, Associated British Foods a payé 400 millions de francs à Novartis pour l’acquisition des marques Ovomaltine et Caotina. Produit à base de malt d’orge, de lait, de cacao et de levure, l’Ovo a été inventé par le pharmacien bernois Georg Wander en 1865. 

Ce mélange permet de conserver les extraits de malt et de lutter contre la malnutrition. 

La poudre n’était vendue au départ que dans les pharmacies. Au fil des années, la société Wander se retrouve dans le giron du géant bâlois Novartis, qui cède le label Ovomaltine pour optimiser
son portefeuille de marques.

2003

(Janvier) Les gares changent de visage

Le 15 janvier, les CFF annoncent qu’ils vont investir 200 millions de francs en cinq ans pour moderniser les gares du pays. Sous le label Rail City, elles doivent devenir des centres d’achat et de services.

(Juin) Plus de 150 000 chômeurs!

Le chiffre de 150 000 personnes pointant au chômage est dépassé le 1er juin. Ce qui représente près de 4% de la population active et un nouveau pic depuis 1997. Les causes? Un franc fort qui freine les exportations. Une économie qui tourne au ralenti. Une consommation intérieure anémique, en raison du rabotage du pouvoir d’achat des classes moyennes. Dans la tranche d’âge de 15 à 24 ans, un actif sur dix se trouve sans emploi. L’assurance chômage subventionne des stages en entreprise de six mois afin d’encourager le recrutement. Ministre de l’Economie, le démocrate-chrétien Joseph Deiss exclut cependant la possibilité d’un plan de relance économique.


(Décembre) En chiffre

0%

Le mois de décembre confirme une croissance zéro du PIB pour l’année 2003. L’économie helvétique est en stagnation, alors que la crise de la zone euro pèse sur les échanges.


Janvier 2003: Olivier Toublan reprend la rédaction en chef de Bilan.


2004

(Janvier) L’UDC Christoph Blocher entre au conseil fédéral 

Bouleversement politique: la «formule magique» qui a longtemps régi la répartition entre partis des sièges du Conseil fédéral vole en éclats. Le 1er janvier, le Zurichois Christoph Blocher devient le 2e UDC au détriment de la 2e PDC, Ruth Metzler.

(Mars) Google s’implante à Zurich 

En mars 2004, ils étaient deux employés dans un modeste bureau zurichois. Aujourd’hui, c’est devenu le plus grand pôle de recherche hors Etats-Unis, et Google prévoit d’y employer 5000 personnes à l’horizon 2020.

(Octobre) Accords Schengen/Dublin

Les accords bilatéraux II, signés le 26 octobre, comprennent le volet Schengen/Dublin. L’accord d’association à Schengen facilite les voyages entre la Suisse et l’Union européenne grâce à la suppression des contrôles des personnes aux frontières intérieures de l’espace Schengen. Le traité renforce aussi l’efficacité de la lutte contre la criminalité en assurant une meilleure collaboration internationale dans les domaines de la justice et de la police. introduction du nouvel horaire Rail 2000 

Demandant un investissement de 5,4 milliards, les chantiers du projet Rail 2000 se terminent, avec notamment une troisième voie entre Genève et Coppet. L’introduction du nouvel horaire Rail 2000 le 12 décembre occasionne le plus grand changement d’horaire de l’histoire des CFF.

(Décembre) Introduction du nouvel horaire Rail 2000 

Demandant un investissement de 5,4 milliards, les chantiers du projet Rail 2000 se terminent, avec notamment une troisième voie entre Genève et Coppet. L’introduction du nouvel horaire Rail 2000 le 12 décembre occasionne le plus grand changement d’horaire de l’histoire des CFF.

2005

(Mai) Lufthansa rachète Swiss

Lufthansa rachète le 22 mai Swiss pour 460 millions de francs. La compagnie nationale conserve cependant sa marque et son hub de Zurich. Principal actionnaire qui avait recapitalisé la société en 2001, la Confédération récupère quelque 80 millions de francs. La nouvelle crée bien quelques grincements de dents chez les plus patriotes mais réjouit cependant le plus grand nombre. Cette alliance doit servir au mieux les intérêts de la Suisse, considère le gouvernement qui accepte de céder sa part de capital. La Confédération avait renfloué la nouvelle compagnie afin de maintenir les emplois et la connexion au réseau aérien international. Toutefois, il a toujours été clair que l’Etat se désengagerait à terme. 

(Septembre) La suisse approuve l’élargissement de l’UE 

En mai 2004, l’Union européenne s’élargit de 15 à 25 membres en intégrant des territoires de l’ancien bloc communiste de l’Est. Comme ces pays rejoignent l’espace de la libre circulation des personnes, la Suisse doit approuver son extension. Le débat est vif. Il y apparaît le personnage du «plombier polonais» censé venir voler le travail des citoyens en proposant des services meilleur marché. La votation a lieu le 29 septembre. Le peuple accepte finalement cet objet avec le score de 56% des bulletins. 

(Octobre) Aldi débarque en Suisse

Les quatre premiers magasins du hard discounter allemand Aldi ouvrent en Suisse le 10 octobre.

(Décembre) Record sur record pour les exportations horlogères

Emblématique d’une économie suisse en pleine croissance, les exportations horlogères battent record sur record. En dix ans, elles ont grimpé de 7,6 à 12,3 milliards (au 1er décembre 2005). L’ascension continuera jusqu’en 2008 avant de chuter fortement en raison de la crise financière.


2005: le magazine Bilan devient un bimensuel.


2006


(Avril) En chiffre

2%

Après la décrue du chômage, les Suisses retrouvent l’envie de dépenser. Au 1er avril, la consommation intérieure enregistre un bond sur trois mois de 2% par rapport au 1er trimestre 2005. Les exportations et le secteur financier portent la croissance helvétique à 3,5%.


(Août) Doris Leuthard à la tête de l’Economie

Le 1er août, la démocrate-chrétienne Doris Leuthard entre au Conseil fédéral et reprend le Département fédéral de l’économie des mains de son collègue de parti Joseph Deiss. L’avocate argovienne effectuera 

un parcours sans faute durant douze ans passés au gouvernement. Dès 2010, elle dirige le Département fédéral de l’environnement, des transports de l’énergie et de la consommation. Présidente de la Confédération en 2010 et 2017, elle affiche à son palmarès 17 victoires en votations populaires. En tant que ministre de l’Economie, elle a fait accepter le versement du milliard de cohésion à l’Union européenne (2006) et l’extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie (2009). Aux Transports, elle a mis sous toit le financement durable de la mobilité grâce aux fonds ferroviaire et routier. On lui doit encore la Stratégie énergétique 2050 qui prévoit la sortie du nucléaire.

(Octobre) Un documentaire choc sur le climat

L’ancien vice-président américain Al Gore sort son documentaire choc «Une vérité qui dérange», le 11 octobre, créant une prise de conscience générale concernant les enjeux environnementaux et le réchauffement climatique. 

(Novembre) Novartis investit en Chine 

Le 6 novembre, tandis que la Chine connaît un boom économique sans précédent, Novartis, alors dirigée par Daniel Vasella, investit 125 millions de francs dans un huitième centre de recherche implanté à Shanghai.


Septembre 2006: Stéphane Benoit-Godet succède à Olivier Toublan à la rédaction en chef de Bilan.


2007

(Mars) Rejet de la caisse unique

Le 11 mars, à part Neuchâtel et le Jura, tous les cantons ont rejeté l’initiative pour une caisse maladie unique. Le score s’établit à 72% de non. Jalon dans la recherche de réponses à l’augmentation continue des primes d’assurance, cette proposition a déclenché un débat virulent entre forces politiques de gauche et de droite. Loin d’avoir été maîtrisés, les coûts de la santé continuent à augmenter, tandis que s’affrontent dans l’ombre les lobbies des caisses, des médecins, des hôpitaux et des patients.

(Mai) La crise des subprimes se dessine 

Toujours plus d’Américains accèdent à ces instruments de crédit douteux. Mais le système se lézarde dès le 3 mai.

(Décembre) Cointrin franchit le cap des 10 millions de passagers

Année faste pour l’aéroport de Genève qui, dopé par le succès d’EasyJet et autres compagnies low cost, comptabilise au 31 décembre plus de 10 millions de passagers sur un an, soit un bond de près de 10% par rapport à l’année précédente.

(Décembre) Le dynamisme des BRIC

En forte croissance, les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) montrent une demande énorme en matière d’infrastructures, de parcs de machines et d’installations techniques. Des secteurs où brillent les entreprises helvétiques, dopant ainsi les exportations. Avec un PIB qui bondit de quelque 2,5%, la Suisse se profile en bénéficiaire de la mondialisation.

2008

(Septembre) Faillite de Lehman Brothers

Le 15 septembre, Lehman Brothers, quatrième banque d’affaires américaine, part en faillite. Victime de la crise des subprimes, elle a accumulé les prêts hypothécaires à risque. Cette stratégie a été favorisée par une politique monétaire expansionniste et la déréglementation des marchés financiers. Le gouvernement américain renonce à renflouer Lehman Brothers. Un climat de méfiance s’installe sur le marché du crédit. Conséquence, l’ensemble du système financier se retrouve à court de liquidités. 

Cette crise s’étend rapidement au niveau international, créant le spectre d’une nouvelle Grande Dépression.

(Septembre) Alliance Suisse-Japon

Le 25 septembre, la Suisse devient le premier pays européen à signer un accord de libre-échange avec le Japon.

(Octobre) UBS au bord du gouffre

Le 15 octobre, la première banque de Suisse, sous la direction de Marcel Ospel, appelle à l’aide la Confédération. Noyé dans la crise des subprimes, l’établissement ne devra sa survie qu’à l’injection de fonds publics.


(Décembre) En chiffre

79 millions

La SSR annonce le 15 décembre un déficit de 79 millions de francs, qui conduira à la fusion de la Radio et la Télévision suisse romande au sein de la RTS.


2009

(Février) La libre circulation est reconduite 

L’UE a décidé d’élargir l’espace de libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie. Une extension approuvée par 59,6% des Suisses le 8 février.

(Mars) Mort du secret bancaire

Le 13 mars, Hans-Rudolf Merz, ministre PLR des Finances, annonce lors de la séance du Conseil fédéral que le secret bancaire helvétique est aboli. Cédant à la pression internationale sur le fisc suisse, le gouvernement décide de reprendre les standards de l’OCDE relatifs à l’assistance administrative en matière fiscale. 

(Juin) Nespresso à Avenches

Le boom du café en portions individuelles conduit Nestlé à ouvrir une deuxième usine en Suisse. Inauguré le 10 juin, le nouveau centre de production et de distribution de Nespresso à Avenches (VD) doit créer 340 postes de travail et produire 4,8 milliards de capsules Nespresso par an.

(Décembre) La crise financière rattrape la Suisse 

Au 31 décembre, le PIB helvétique s’est rétracté de 2% sur douze mois, dans le sillage de la crise financière. En vertu de finances saines et d’une industrie d’exportation dynamique, la Suisse s’en sort toutefois mieux que les pays voisins.


Août 2009:

La rédaction de Bilan quitte Lausanne et s’installe dans les locaux d’Edipresse à Genève.


2010

(Juin) Disparition du sauveur de l’horlogerie suisse

Nicolas Hayek décède d’une crise cardiaque le 28 juin à l’âge de 82 ans. Longtemps président et directeur général de Swatch Group, le célèbre entrepreneur est considéré comme le sauveur de l’horlogerie suisse dans les années 1980, grâce notamment au lancement de la montre plastique Swatch.

(Septembre) Quatre femmes au gouvernement

Simonetta Sommaruga est élue le 22 septembre au Conseil fédéral qui, pour la première fois, compte quatre femmes et trois hommes. De surcroît, le chancelier est une chancelière, la Grisonne Corina Casanova. 

La Suisse entre ainsi dans le club des rares pays du monde dirigés par une majorité de femmes. 

Huit ans plus tard, l’élection le 5 décembre 2018 de la Valaisanne Viola Amherd et de la Saint-Galloise 

Karin Keller-Sutter dès le premier tour semble indiquer que la diversité des genres passe maintenant pour un principe acquis auprès d’une majorité des parlementaires. Cette élection de deux femmes en un seul jour au gouvernement constituait une première dans l’histoire suisse. La formation actuelle regroupe de nouveau quatre hommes et trois femmes. 

(Novembre) Le fisc américain clôt l’affaire UBS

Alors que la Suisse a livré un total de 4450 dossiers de clients bancaires au fisc américain, UBS s’est acquittée d’une amende de 780 millions de dollars. L’Etat fédéral américain abandonne le 17 novembre les poursuites pénales contre la banque helvétique, accusée d’avoir favorisé l’évasion fiscale de ses clients. 


En chiffre

15%

En raison du franc fort, la Suisse a renchéri, au 31 décembre, de 15% par rapport à la zone euro. Les touristes des pays voisins boudent nos montagnes.


2011

(Mars) L’abandon du nucléaire

Le 11 mars, un séisme puis un tsunami provoquent la catastrophe nucléaire de Fukushima, au nord-est du Japon. Des explosions et un incendie entraînent des fuites radioactives qui contaminent la région. Cet accident - le plus grave depuis Tchernobyl en 1986 - remet en question le choix de l’énergie nucléaire dans plusieurs pays. L’Allemagne annonce en juillet la fermeture de ses centrales pour 2022. Deux mois plus tard, le Conseil fédéral communique que la Suisse ne remplacera pas ses cinq réacteurs au terme de leur exploitation.

(Juin) Une femme au FMI

Le 28 juin, la Française Christine Lagarde est nommée directrice générale du FMI (Fonds monétaire international). Pour la première fois de son histoire, une femme prend les rênes de cette institution créée en 1945 afin d’assurer la stabilité financière internationale. Elle succède à Dominique Strauss-Kahn, qui a dû démissionner à la suite de l’affaire du Sofitel de New York.


(Septembre) En chiffre

1,7 milliard

En septembre, UBS découvre une fraude massive commise par un trader dans la banque d’investissement. 

La perte est estimée à 1,7 milliard d’euros.


(Septembre) Un taux plancher pour le franc

Le 6 septembre, la Banque nationale suisse fixe un taux plancher à 1,20 franc pour un euro. L’objectif est d’enrayer la hausse continue de la devise helvétique dont le cours a atteint la parité avec l’euro en août. Durement affectés par la forte appréciation du franc, les exportateurs helvétiques sont soulagés.

(Octobre) Steve Jobs est mort

Le 5 octobre, Steve Jobs s’éteint à l’âge de 56 ans. 

En 1976, il avait cofondé Apple. Cet Américain a joué un rôle-clé en développant l’ordinateur personnel, le smartphone et la tablette.


7 novembre 2011: Bilan est racheté à Edipresse par le groupe zurichois


2012

(Janvier) Philipp Hildebrand démissionne

La pression est trop forte! Le 9 janvier, Philipp Hildebrand démissionne avec effet immédiat de la présidence de la direction générale de la Banque nationale suisse. Il affirme avoir pris cette décision afin
de sauvegarder la crédibilité de l’institution. A l’origine de ce départ: une transaction effectuée par son épouse sur le marché des devises le 15 août 2011. Soit trois semaines avant la fixation du taux plancher de 1,20 franc pour 1 euro. Cette opération, dont Philipp Hildebrand ignorait l’existence, n’a été déclarée qu’à posteriori aux instances de contrôle de la BNS. Son épouse reconnaît une erreur d’appréciation: elle n’a pas réalisé, dit-elle, que cette transaction entraînerait un conflit d’intérêts. C’est le tribun de l’UDC Christoph Blocher qui a révélé l’affaire en se fondant sur des documents soustraits par un informaticien
de la Banque Sarasin. Dans le pays, le choc est immense. Le vice-président de la BNS Thomas Jordan prend la succession de Philipp Hildebrand.

(Avril) Merck Serono ferme son siège à Genève

Le 24 avril, Genève est sous le choc! Merck Serono communique la fermeture de son siège. 1250 emplois sont supprimés au bout du lac. C’est le plus grand licenciement collectif que la Suisse romande a jamais connu. 

(Mai) Facebook entre en bourse

Le 18 mai, les actions Facebook s’échangent pour la première fois à Wall Street. Pendant plusieurs mois, l’action végète avant de décoller. De 17 dollars en 2012, elle grimpe jusqu’à un pic de 225 dollars à l’été 2018.

(Septembre) «La Banque centrale européenne fera tout pour sauver l’euro, qui est irréversible»

Mario Draghi, président de la BCE, 6 septembre 2012


(Octobre) En chiffre

10 000 Le 9 octobre, le patron d’UBS Sergio Ermotti annonce la suppression de 10 000 emplois dans la banque d’affaires d’ici à 2015, dont 2500 en Suisse.


2013

(Janvier) La fin de la Banque Wegelin

Le 3 janvier, la banque privée Wegelin annonce sa fermeture définitive. Accusée de fraude fiscale aux Etats-Unis pour avoir aidé des clients américains à dissimuler des biens estimés à 1,2 milliard de dollars, elle a accepté de payer une amende de 74 millions de dollars. Fondée en 1741, elle était la plus vieille banque privée de Suisse.

(Mars) Un plébiscite pour l’initiative Minder

L’issue du vote ne fait presque aucun doute. Les citoyens helvétiques peuvent-ils refuser l’initiative Minder contre les rémunérations abusives après les révélations sur les indemnités de départ (72 millions) que devrait percevoir Daniel Vasella, patron de Novartis? Le 3 mars, ils infligent donc un camouflet aux partis bourgeois et aux organisations économiques en plébiscitant à 68% ce texte qui veut obliger les actionnaires à se prononcer sur les salaires et les bonus des grands patrons. Malgré l’adoption de cette initiative, ces derniers sont restés à des hauteurs stratosphériques jusqu’à aujourd’hui.

(Août) Un premier train dans le tunnel du Gothard

Le 30 août, un train franchit pour la première fois le tunnel de base du Gothard entre Erstfeld (Uri) et Bodio (Tessin). Après dix-sept ans de travaux, le plus long tunnel ferroviaire du monde (57 km) sera inauguré le 1er juin 2016.

(Novembre) 30 milliards de dollars

C’est la capitalisation boursière de Twitter au terme de la première journée de cotation de son action à Wall Street. Le 7 novembre, elle vaut 30 fois son chiffre d’affaires.

2014

(Février) Les Suisse acceptent de limiter l’immigration

Le 9 février, les citoyens acceptent à 50,3% l’initiative «Contre l’immigration de masse». Seule contre les autres partis et les organisations économiques, l’UDC triomphe. Cette victoire nuit aux relations avec nos voisins car elle limite l’accord sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’Union européenne. Bruxelles réagit en suspendant pendant un certain temps les échanges dans la formation et la recherche. 

Sur le plan intérieur, la mise en œuvre de cette initiative divise le Conseil fédéral et le Parlement. 

Ce n’est qu’en 2018 qu’une solution sera trouvée. Lorsque le taux de chômage d’une profession dépasse les 8%, les employeurs ont l’obligation d’annoncer les emplois disponibles aux Offices régionaux de placement avant de chercher des candidats.

(Avril) 40 milliards de francs

Au début avril, les géants du ciment Holcim et Lafarge présentent leur contrat de mariage. La transaction s’élève à 40 milliards de francs. 

Mais l’alliance entre l’entreprise helvétique et le groupe français peine à donner des fruits. En mai 2018, Thomas Schmidheiny quitte le conseil d’administration. Ce départ marque la fin d’une des plus importantes sagas de l’industrie suisse.

(Juillet) Alliance Suisse-Chine

Après plusieurs années de négociations, la Suisse et la Chine parviennent à s’entendre sur le contenu d’un accord de libre-échange. Celui-ci entre en vigueur le 1er juillet (Année du cheval). Il doit permettre à l’industrie d’exportation helvétique de pénétrer plus facilement le marché de l’Empire du Milieu. Cinq ans plus tard, l’application de ce traité s’avère plus compliquée que prévu.


Novembre 2014: Myret Zaki reprend la rédaction en chef du magazine Bilan.


2015

(Janvier) Tamoil ferme sa raffinerie

Coup dur pour la région du Chablais: le 3 janvier, Tamoil annonce la fermeture de sa raffinerie de Collombey-Muraz (VS). Environ 240 emplois disparaissent.

(Janvier) Le taux plancher du franc est abandonné

Alors que personne ne s’y attendait, la Banque nationale suisse annonce
le 15 janvier l’abandon du taux plancher de 1,20 franc pour 1 euro. Elle justifie cette mesure par son impuissance à défendre ce taux de change, alors que la Banque centrale européenne s’apprête à lancer un vaste programme d’assouplissement monétaire pour soutenir la zone euro. Sur les marchés, c’est la panique. L’euro chute sous la parité avant de rebondir en fin de journée vers 1,04 franc. 

Le SMI dégringole: la différence entre le plus haut et plus bas du jour atteint 15%. 

A la clôture, la baisse s’élève finalement à 8%. L’industrie d’exportation s’inquiète d’un recul de la compétitivité de la place économique et d’une hausse des délocalisations des emplois à l’étranger. Mais le pire ne s’est pas produit. 

Les entreprises ont réussi à passer le cap sans trop de difficultés. En revanche, les taux d’intérêt négatifs, en vigueur depuis fin 2014 pour lutter contre le franc fort, pénalisent à la fois les banques, les caisses de pension et les épargnants. Seuls les propriétaires d’un logement s’en réjouissent. 

(Juillet) Un Franco-Ivoirien chez Credit Suisse

Le 1 er juillet, Tidjane Thiam prend ses fonctions de directeur général de Credit Suisse. 

Il succède à l’Américain Brady Dougan. L’action grimpe de 10 francs à 18 francs avant de reculer autour de 12 francs.

(Septembre) Le scandale VW

Le 8 septembre, l’agence américaine de protection de l’environnement accuse le constructeur automobile Volkswagen d’avoir mis au point une technologie destinée à contourner la législation sur les émissions polluantes. Selon le groupe allemand, plus de 11 millions de véhicules sont concernés dans le monde, y compris en Suisse.


2016

(Février) 43 milliards de dollars

C’est la plus grosse opération jamais réalisée à l’étranger par un groupe chinois. En février, ChemChina annonce le rachat du groupe helvétique Syngenta, actif dans l’agrochimie, pour 43 milliards de dollars. Cette acquisition, qui nécessitera l’aval de plusieurs autorités de la concurrence, s’inscrit dans le cadre de la concentration de la branche autour de gros acteurs. La reprise de Syngenta, celle de Monsanto par Bayer et la fusion de DuPont et Dow Chemical ont donné naissance à des géants planétaires.

(Juin) Les Britanniques disent oui au Brexit

Le 24 juin, 52% des Britanniques votent pour le Brexit ou autrement dit pour sortir de l’Union européenne. Le premier ministre David Cameron démissionne.

(Novembre) Un accord mondial sur le climat

Entré en vigueur le 4 novembre, le premier accord universel sur le climat vise à réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre par étapes successives afin de limiter le réchauffement climatique au-dessous de 2 degrés.

(Novembre) Trump pousse la bourse vers des records 

Le 8 novembre, c’est la stupeur: Donald Trump remporte l’élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton. Les marchés hésitent avant de prendre l’ascenseur sur fond des promesses faites par l’homme d’affaires: baisse de l’imposition des entreprises et dérégulation du secteur financier.   

2017

(Janvier) «L’Hebdo» ne paraît plus

Séisme dans la presse romande: le 23 janvier, Ringier Axel Springer Suisseannonce l’arrêt du magazine «L’Hebdo» fondé par Jacques Pilet en 1981. 38 collaborateurs perdent leur emploi.

(Janvier) 30 milliards de dollars

C’est le montant du rachat d’Actelion, le 3e groupe pharmaceutique suisse, annoncé le 26 janvier par le groupe américain Johnson & Johnson.

(Février) Le peuple rejette RIE III

Le 12 février, le peuple rejette à 59% la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) visant à abolir les statuts fiscaux spéciaux dont bénéficient les multinationales et à abaisser les impôts des PME. C’est un camouflet pour les associations économiques et les partis bourgeois qui défendaient un taux d’impôt unique pour les personnes morales.

(Octobre) Le Prix Nobel à Jacques Dubochet

Qui connaissait Jacques Dubochet avant le 4 octobre? 

C’est à cet éminent chercheur vaudois, ainsi qu’à un Américain et à un Britannique, que revient le Prix Nobel de chimie. Ce professeur honoraire de l’Université de Lausanne est récompensé pour ses travaux dans le domaine de la cryomicroscopie électronique, méthode d’imagerie qui simplifie et améliore la visualisation de biomolécules.

(Décembre) Le bitcoin s’approche des 20 000 dollars

Quelques jours avant Noël, le bitcoin atteint un pic à 19 783 dollars alors que cette cryptomonnaie ne valait que 1000 dollars au début de l’année.

Une hausse aussi vertiginieuse que la chute qui a suivi: le bitcoin perd ensuite près de 70% de sa valeur en un an.

2018

(Mars) Trump déclare la guerre commerciale

Pendant la campagne électorale de 2016, Donald Trump a promis de réindustrialiser les Etats-Unis 

et d’empêcher les délocalisations à l’étranger. Il n’a cessé de brandir le gigantesque déficit commercial
vis-à-vis de la Chine et de l’Union européenne qui sont coupables, à ses yeux, des malheurs de son pays.
Le 1er mars, le président américain ouvre enfin les hostilités. Ce jour-là, il affirme qu’il imposera dans la semaine des taxes sur les importations d’acier et d’aluminium. Puis Donald Trump menace de s’en prendre aux achats de voitures européennes. Et le 10 juillet, il annonce des sanctions douanières contre 200 milliards de dollars de marchandises chinoises. Mais, par deux fois, le locataire de la Maison-Blanche décide de reporter leur entrée en vigueur dans l’espoir de parvenir à un accord avec l’Empire du Milieu. Ces tensions commerciales se répercutent sur la croissance mondiale et la confiance des investisseurs. 

(Juillet) «Le Matin» disparaît

Le 21 juillet, «Le Matin» paraît pour la dernière fois. Son propriétaire Tamedia (éditeur de Bilan)motive sa décision par les pertes accumulées par le quotidien romand. 41 personnes perdent leur emploi. La version numérique gratuite est conservée.

Carlos Ghosn en prison

Le 19 novembre, le patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi 

Carlos Ghosn est arrêté à sa descente d’avion à Tokyo. Il est soupçonné de malversations financières.


En chiffre

1000 milliards

En novembre, les prêts hypothécaires des banques helvétiques franchissent pour la première fois la barre des 1000 milliards de francs.


2019

La chute de Boeing

Après deux accidents qui ont fait 346 victimes, Boeing a dû immobiliser en avril la flotte de ses 737 MAX. La facture provisoire s’élève à un milliard de dollars pour le constructeur américain.

70 milliards de dollars

C’est la capitalisation boursière d’Uber découlant de son entrée en bourse le 10 mai. Celle-ci a toutefois déçu: l’action a en effet clôturé sous son prix d’introduction fixé à 45 dollars (-7,6%).

Une réforme fiscale d’envergure

Le 19 mai, les citoyens helvétiques adoptent le paquet RFFA liant la réforme de la fiscalité
des entreprises au renforcement de l’AVS. Le nouveau régime des personnes morales prévoit l’abolition des statuts fiscaux et un taux unique d’imposition. Autrement dit, dès le 1er janvier
2020, les multinationales étrangères paieront davantage d’impôts alors que les PME en règleront moins. Ce faisant, la Suisse respectera les règles internationales. Les sociétés actives dans
la recherche et développement pourront bénéficier de faveurs fiscales supplémentaires.
Les différences de taux d’imposition entre cantons se réduiront, mais la concurrence fiscale
restera forte pour attirer de nouveaux acteurs économiques étrangers. Dans plusieurs cantons, la réforme s’accompagnera de mesures sociales destinées à soulager la classe moyenne.


En chiffre

9861

Le SMI (indice des valeurs vedettes de la Bourse suisse) atteint un record historique le 13 juin en clôturant à 9861 points.


Juin 2019: Serge Guertchakoff est nommé à la rédaction en chef de Bilan.

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."