Bilan

Le Nasdaq rachète eSpeed pour 750 millions

La plateforme boursière a racheté à BGC Partners sa concurrente, spécialisée dans le courtage de bons du Trésor. Suite à cette annonce, Moody's a indiqué qu'elle envisageait d'abaisser sa note.
La plateforme boursière Nasdaq a racheté à BGC Partners sa concurrente eSpeed, spécialisée dans le courtage de bons du Trésor, pour 750 millions de dollars (710 millions de francs) en numéraire plus des émissions d'actions. L'agence de notation Moody's a annoncé qu'elle envisageait d'abaisser sa note.

Le rachat d'eSpeed donne au Nasdaq «un point d'entrée solide dans le marché électronique des bons du Trésor, l'un des marchés les plus importants et liquides du monde», a commenté le Nasdaq dans son communiqué.

La transaction «devrait être positive pour les résultats du groupe d'ici douze mois après sa finalisation, hors coûts de transaction, et devrait générer des rendements sur investissement attractifs», a-t-il ajouté.

«Nasdaq OMX s'attend à ce que les volumes de bons du Trésor, déjà l'un des marchés les plus importants du monde avec plus de 500 milliards de dollars de volumes quotidien échangés, augmente (dans les années à venir) alors que les moteurs accélèrent et que les freins économiques diminuent», poursuit le communiqué.

Logique stratégique

Il cite notamment comme facteurs positifs «la stabilité des émissions de nouveaux bons du Trésor, la poursuite de électronisation du marché des bons du Trésor américain et la résolution des inquiétudes budgétaires».

De même, les «interventions gouvernementales à travers l'assouplissement quantitatif et d'autres opérations de marché qui ont artificiellement pesé sur la volatilité du marché des bons du Trésor».

A la suite de l'annonce de cette acquisition, Moody's a indiqué lundi qu'elle envisageait d'abaisser sa note de la dette du Nasdaq. Moody's estime que l'acquisition d'eSpeed combinée à «l'acquisition précédemment annoncée des services d'entreprises de Thomson Reuters, va entraîner environ 1 milliard de dollars d'augmentation de la dette du Nasdaq et une détérioration de son profil financier» même si ces deux acquisitions «ont une bonne logique stratégique».



Jérémy Santallo

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."