Les 300 plus riches de suisse

18. Viktor Vekselberg

Fortune
plus de 10 mds
Secteur(s)
Divers, Participations
Evolution
En baisse
Nationalité(s)
Russe
Résidence princ.
D-CH (hors ZH/BE), ZG

Bien des choses ont changé le 6 avril dernier dans la vie de Viktor Vekselberg, 61 ans. Ce jour-là, l’Administration américaine l’a placé sur sa liste de sanctions contre la Russie. Ses avoirs américains, environ 1 milliard de dollars, sont gelés et sa société Renova Holding ne peut plus commercer avec des entreprises ou des citoyens américains. Sulzer, principale participation de Vekselberg en Suisse, n’a plus pu réaliser des transactions en dollars ni même parfois payer ses collaborateurs. Les dividendes de Sulzer et d’OC Oerlikon sont bloqués.

Conséquence: une réorganisation de fond des avoirs de Vekselberg qui touche également ce qu’il a en Suisse. Il a ainsi réduit sa part dans Sulzer au-dessous de 50% pour libérer la société des griffes de Washington. Simultanément, il a substantiellement diminué sa participation dans l’aciérie Schmolz+Bickenbach et le conglomérat industriel OC Oerlikon. Le plus important: il a remis 45% de Renova Holding, qui s’appelle désormais Liwet Holding, aux deux actionnaires minoritaires et à des collaborateurs. Tout cela a fortement affecté la valeur de ses participations, y compris en Russie, et sa fortune s’est ratatinée de 3 milliards.

Whatsapp

Découvrir d'autres profils

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."