Les 300 plus riches de suisse

39. Michael Pieper

Fortune
1 à 5 mds
Secteur(s)
Biens de consommation, Équipements de cuisine, Immobilier, Divers, Participations
Evolution
Stable
Nationalité(s)
Suisse
Résidence princ.
D-CH (hors ZH/BE), NW

Il n’y a jamais eu d’histoire d’amour entre les banques et Michael Pieper: il a toujours préféré compter sur ses propres ressources. Du coup, il est étonnant que cet industriel ait repris avec d’autres investisseurs la majorité de la banque privée allemande Berenberg, où il siège depuis des années au conseil d’administration. L’établissement désormais rebaptisé Bergos Berenberg est un «investissement purement privé», souligne-t-il. Privée également, sa participation récente au Château Lafaurie-Peyraguey, en Sauternes, y compris l’hôtel et le restaurant coté qui appartiennent majoritairement à Silvio Denz. Avec son épouse Emmy Lou, Michael Pieper se montre également gourmand de culture: ils ont créé un fonds doté de 15 millions de francs en faveur de l’Orchestre symphonique de Lucerne.

A 72 ans, Michael Pieper peut s’offrir du bon temps. Son groupe Artemis, actif dans les équipements de cuisine et les installations sanitaires, se porte bien. Lors du dernier exercice, ses 12 000 employés ont réalisé un chiffre d’affaires de 2,9 milliards. Au premier semestre, les ventes ont crû de 9% et le bénéfice de 46%. En revanche, son épais portefeuille de participations industrielles (Forbo, Feintool, Autoneum, Arbonia) a beaucoup perdu de valeur. Il y a une ambiance de relève de la garde dans le groupe familial: le fils Alexander, 35 ans, est devenu vice-président de Franke. Il siège déjà au conseil d’Artemis avec sa sœur Nina, 37 ans.

Whatsapp

Découvrir d'autres profils

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."