Les 300 plus riches de suisse

82. Lars Förberg

Fortune
1 à 5 mds
Secteur(s)
Divers, Participations
Evolution
/
Nationalité(s)
Suède
Résidence princ.
ZH

Lars Förberg, 54 ans, est un habitué des grands groupes. En Suisse, il a organisé la vente du département Power Systems d’ABB et la reprise de Panalpina par DSV. Ce Suédois a aussi laissé sa marque chez Thyssenkrupp, Ericsson et Bilfinger. Il est ce qu’on appelle un actionnaire activiste: avec sa société de participation Cevian Capital, il embarque dans des entreprises sous-évaluées, impose un changement de stratégie ou de management et accroît de la sorte la valeur de son investissement. Cevian gère actuellement 13 milliards d’euros d’actifs.

Cela vaut la peine: Cevian prélève sur les gains réalisés à l’année une commission de performance de 15 à 20%, qui est répartie entre les associés. A quoi s’ajoute une taxe de 1,5 à 2% sur les actifs sous gestion, qui ne bénéficie qu’aux fondateurs Lars Förberg et Christer Gardell. Considérant l’état de la bourse aujourd’hui, Förberg empoche donc dans les 150 millions de francs par an. Depuis la création de la société il y a dix-huit ans, il pourrait par conséquent avoir encaissé largement plus d’un milliard. S’y additionne la valeur de Cevian: avec Gardell, Förberg en détient une «évidente majorité».

Pourtant, son mode de vie reste modeste: avec son épouse Lena, 58 ans, et ses enfants de 23 et 20 ans, il vit dans une villa mitoyenne sur le lac de Zurich. Il conduit un break Volvo vieux de douze ans. La famille possède un appartement de vacances à Klosters et une maisonnette sur un îlot au large de Stockholm. Seule extravagance: il chasse la perdrix des neiges.

Whatsapp

Découvrir d'autres profils

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."