Les 300 plus riches de suisse

276. Famille Jean-Paul et Christian Burrus

Fortune
200 à 300 mios
Secteur(s)
Agriculture, Agroalimentaire
Evolution
Stable
Nationalité(s)
Française
Résidence princ.
VD

La pandémie a touché de plein fouet Salpa, groupe détenu par Jean-Paul Burrus, actif dans le café, le thé et le chocolat. Après deux mois difficiles, le marché s’est toutefois repris. Depuis début 2020, les ventes en France ont chuté de 15%. Heureusement, dans les plantations de cacao qu’il détient dans les environs de Guayaquil, en Equateur, seul un employé a été touché par le Covid. Son état n’a pas nécessité d’hospitalisation.

Au-delà des difficultés, cette année a permis à Jean-Philippe Burrus, fils de Jean-Paul Burrus, de poursuivre le développement du pôle restauration au sein de la holding familiale. Diplômé de l’Ecole hôtelière de Glion, il a acquis l’an dernier 51% du restaurant gastronomique Au Crocodile, à Strasbourg, et l’a complètement rénové. Il avait déjà racheté auparavant le Relais de la Poste à La Wantzenau, dans le Bas-Rhin.

Quant à l’assureur Diot, détenu par Christian Burrus, il poursuit sa stratégie d’expansion. En juillet, il a acquis certaines activités du groupe lyonnais April Entreprise.

Durant l’été, Téléverbier, dont 28% appartiennent à Christian Burrus et à son père Paul, a enregistré une hausse de 10% de la fréquentation de ses remontées mécaniques. Un record!

Il s’explique par la forte hausse des touristes suisses alémaniques. Paul Burrus vient, lui, de souffler ses 100 bougies.

Son secret: un verre de vin rouge et du chocolat chaque jour.

Whatsapp

Découvrir d'autres profils

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."